AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Morphine [The Perfect Insider]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Morphine
SWEET POISON
avatar

Messages : 15
Age : 22
Occupation : "Fleuriste" à temps partiel au WDS


MessageSujet: Morphine [The Perfect Insider]   Lun 3 Aoû - 0:13

NOM : LANDRY (de Sauvignet)
PRENOM : Yann
SURNOM: Morphine
AGE : 22 ans
CHANNEL : [1Mix ]

OCCUPATIONS †
    ‘‘A ce qu’il paraît, la famille LANDRY habite dans le Shiodome Buildings. Leur business semble bien rouler ces temps ci… quelle bande de veinards. Tout ça, c’est pour se rapprocher d’ELLE. Quoique… peut-être qu’ils sont trop fiers pour vouloir s’allier à un parti… et leurs enfants, -oui, les triplés là,- ils font aussi bonne carrière à ce qu’on dit. Comment ? L’un d’eux serait le nouveau proprio du Omiya Sushi ? Ah… et les deux autres, on sait pas trop hein ? C’est qu’ils communiquent peu, les LANDRY.’’
***

Bon alors, il est où le Yann LANDRY dans tout ça ? Qu’est ce qu’il fait dans la vie? Court explicatif en guise d’introduction.
Yann LANDRY est un jeune homme à l’esprit contradictoire, qui aime l’extravagance et qui surtout, ne supporte pas programmer ses journées. Il préfère un quotidien aux activités aléatoires, et c’est en cela qu’on pourrait aux premiers abords, le qualifier d’homme-à-tout-faire. Lui qui sait se montrer tellement sociable et facile d’accès… et en plus, on le voit tantôt par-ci, tantôt par-là, mais ce qu’il fait vraiment, au final, on ne sait pas trop, à l’exception de son entourage proche –à compter famille et quelques personnes à qui Yann a juré allégeance –on sait pas pourquoi. Quel mystère.

Plus particulièrement, Landry est ce qu’on appelle communément… un concierge dans tous les sens du terme. Non, pas celui qui se tient à la réception d’un établissement pour accueillir les gens, mais concierge dans le genre « je me mêle de tout ». Agent secret de renseignements, en somme. Enfin, pas tellement secret parce que le pseudonyme Morphine commence à s’ébruiter dans la cité. Qui oserait –ou même penserait à faire le rapprochement entre un LANDRY et Morphine, cet énergumène sorti de nulle part ? En tout cas, personne encore ne sait pour qui il travaille. Peut être même qu’il ne le fait que pour son propre compte. Vous cherchez à joindre une personne en particulier ? Quelqu’un répondant à des critères particuliers pour une mission lambda ? Allô Morphine.

NB: A temps partiel, il travaille et reste joignable dans sa petite boutique plantée au beau milieu du Wonder Department Store, coincé entre deux magasins de fringues. D'ailleurs il prétend n'y vendre que des fleurs mais derrière les coulisses...



WHAT ABOUT MY LOOK?
    « Such a disaster,
    ...Morphine. »
Un regard prenant encadré par de longs cils noirs, dont la couleur des iris est le mélange d’un bleu-vert assez sombre. Un teint ni trop claire, ni trop mat; à priori, c'est un espèce de ton entre les deux… on ne sait pas trop. Tantôt narquois, tantôt moqueur, parfois un brin dédaigneux et hautain, mais rarement chaleureux. Il arbore encore un air à la fois rieur et sournois, et là, le premier geste préventif à esquisser est d’éviter son chemin pour ne pas qu’il vous fonde dessus. Son regard aurait presque pu paraître charmant s’il n’avait pas cette détestable façon d’agir…

Quant à son allure en général... c’est la même que celle d’une grande perche. Il n’est pourtant pas si grand avec son mètre 80 –à la louche, en se rajoutant bien 2 ou 3 centimètres- mais cette impression d’avoir affaire à un être longiligne s’explique de par un physique à la limite de la maigreur. Loin d’être un sportif, c’est le genre d’hurluberlu à estimer qu’une fois qu’on s’adonne à une activité physique et quotidienne, le corps en devient dépendant s’il veut pouvoir s’afficher au meilleur de sa convenance. Dommage pour lui, il n’aura pas ces jolis petits muscles qui plaisent à la gente féminine -ou masculine, tout dépend du contexte -_- …Mais leur avis passent bien après le sien, et lui seul décide qu’il a parfaitement le minimum nécessaire pour la vie qu’il a à mener. Doté d’un physique précaire qui n’appelle à aucune force cachée, -ni en terme de force, ni en terme de résistance-, Morphine s’y complait, même s’il passe une bonne partie de son temps à sympathiser avec les infirmeries du coin. Malgré son apparence qui donne l’impression qu’un simple coup pourrait le briser en petits morceaux, c’est son attitude qui fait son énergie motrice.



WHERE’S MY MIND ♫
    « Nowhere and everywhere,
    Tout et rien à la fois. »
Il existe toujours des choses qu’on ne possède pas. Qu’on soit né entouré de lingots d’or, ou condamné à ratisser pendant des heures la crasse du sol en rêvant de gagner un jour au loto, c’est le propre de l’homme, d’aller zieuter ce qu’il n’a pas en sa possession -ou pire, ce qu’il n’a pas réussi à faire sien. Alors on rêve, et on continuera de rêver encore longtemps. C’est beau…
C’est tellement beau, ces glorieux petits rêves de réussite sociale… que tout s’acquiert par l’argent. Enfin, il y en a qui disent que non, prônant dignement la force de l’amour; remarque, c’est peut-être vrai aussi… Il n’en résulte pas moins qu’aujourd’hui encore, bien des choses s’avèrent impossible sans l’argent. Bref. Tout ça pour en venir à Morphine ; ce garçon qui ne peut et ne pourra jamais rêver de richesse. Parce que Yann LANDRY fait partie de ces gens nobles, bourrés de fric à n’en plus pouvoir depuis maintenant plusieurs générations ; ses ennemis et prétendus amis ont tôt fait de le comprendre. Alors c’est comme ça, et pas autrement : Papa est thuné, fifille et fistons le resteront, et probablement que les petits fanfans le seront aussi. C’est une flèche à sens unique, un destin tout tracé.

Yann a l’habitude d’avoir tout ce qu’il veut depuis sa tendre enfance. Malgré tous les petits soins de première qualité dont il jouit par le personnel de son palace –une splendide maisonnée, il faut l’avouer-, c’est un adepte du proverbe ‘‘on est toujours mieux servi par soi-même.’’ Maniaque, excentrique et méfiant au possible, Morphine est doté d’un égocentrisme –renversant, ça aussi il faut l’avouer-, et quoiqu’on puisse en en dire, il s’aime. Moi, seulement moi, et moi encore. En fait, il s’adulerait presque s’il était le seul habitant en ce monde.

    « Be or Not to Be,
    Je ne suis pas seul. »
Parce que le point commun de tous les autres personnages ci-présents, qui habitent une société où on ose parfois parler de « puissants » et de « reine » entre deux conversations, c’est justement cette société en elle-même. Autrement dit, des gens, il y en a tout plein, peut-être même par centaines de milliers, et au final c’est toujours pareil : le comportement de chacun se forge au tranchant de la lame qu’est le peuple. La populace.

D’après Yann LANDRY, la vie n’est qu'un vaste terrain de jeu où les pionniers doivent eux-mêmes en changer les principes. Et dans ce monde où les apparences jouent un rôle capital, Morphine fait partie de ceux qui ont tôt fait d’assimiler ce détail, pour se l’assaisonner et le faire tourner à sa sauce. Certains sont restés superflus, emporté par le courant des illusions. D’autres, trop terre à terre pour jouer avec ces choses métaphysiques, continuent à vivre de leur routine. Enfin, il y a ceux, qui s’en sortent en jonglant adroitement avec les deux ; -Morphine compris dans le lot-. C’est un équilibre précaire qui parfois, ne tient que sur un fil, c’est vrai… mais c’est tellement plus palpitant.

Apparences sur apparences, illusions puis impressions, Morphine tire tranquillement les fils avec son éventail de caractères. Sa panoplie d’attitudes, comportements et diverses manières de réagir en fonction du contexte, ne sont que le fruit d’un travail sur sa propre personnalité, habilement construite et taillée à la forge des années. Au seul gré de ses humeurs, c’est qu’il aime parvenir à ses desseins, lui et son caractère qui semble si instable. Pour ainsi dire, les personnes qui l’ont croisé s’en souviennent.

Surhomme, il ne l’est assurément pas du tout, mais simplement original. Une originalité qui hélas, est trop souvent mal interprétée et incomprise. Loin de s’en morfondre, le jeune homme continue à se porter comme un charme, et n’importe où qu’il aille, monsieur se sent généralement à l’aise ; quand à l’ambiance, il se l’approprie, que ce soit un milieu hostile ou non. Ses interlocuteurs s’y laisseraient prendre d’ailleurs. Est-il étrange ? Certainement ; mais pas encore dérangé de la cervelle. Car, cette façon de vivre n’est après tout, que l’humble reflet de son tempérament.

    « Black & White Vs White & Black
    Soyons gris.»
Il y en a qui sont nés hommes et qui se convertissent en femme. Ou d’autre qui tentent l’inverse. Au fond, Yann envie sa sœur parce qu’elle est justement ce qu’il n’est pas ; en revanche il n’échangerait sa place pour rien au monde, car monsieur se plait dans son petit univers qui en apparence, semble dépourvu de toute cohérence. Après tout… l’essentiel est de rester cohérent avec soi-même, et il n’y a rien de mal à cela. Fille ou garçon on s’en fout. Donc Morphine est tout et rien à la fois. La seule chose qui semble encore relativement stable, c’est qu’on l’appelle Morphine. Il paraît qu’il a 22 ans mais peu de monde s’y avance dessus. Des fois, il y en a qui disent l’avoir aperçu dans les hauts quartiers de la ville… mais tout ça, c’est que du flou.

Notre jeune homme est depuis longtemps –pour ne pas dire toujours-, connu pour sa personnalité des plus fantaisistes. L’art du non-conforme, c’est tout lui. Lunatique, sournois à souhait, et plutôt sujette de répulsion de la part de son entourage, il faut retenir que chez Morphine, c’est le monde tantôt à l’endroit, tantôt à l’envers et il y a longtemps que son entourage a cessé de le comprendre.
…Et il s’en fiche.



RELATIONS ?
On l’aime, on le hait, peu importe. Trop rares sont les personnes dont Morphine reste entièrement dévoué. Des amis, oui il en a, -bien que classé en voie de disparition- et ce sont ceux pour qui sa loyauté est sans limite. Parfois, il prétend aimer une tiers personne… est ce vrai, est-ce faux ? ça dépend on dirait. Yann Landry est un mystère à part entière.

Des ennemis aussi Morphine en a également, mais il évite soigneusement les conflits engendrant des corps à corps, quitte à passer pour un lâche. Au fond, c’est peut être une forme d’intelligence de ne pas se jeter dans une baston sans l’avoir préméditée. De toute façon, son physique n’est pas fait pour parer la violence, à ce qu’il dit.

Sinon son carnet d’adresses a tendance à déborder et on vient le voir pour glaner des informations. Dit-il la vérité ? La dira-t-il ? Encore faut-il qu’il y en ait une. A vous de faire le tri.




CODE DU REGLEMENT?
[ OK ]

HS= Si le rôle demandé (fleuriste Xp) n'est pas jouable pour ce rp, je modifierai ma fiche.


Dernière édition par Morphine le Mar 4 Aoû - 10:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coppélia Mihailov
THE Queen ♥f hearts

avatar

Messages : 341
Age : 38 ans
Occupation : Reine de la ville - Proprio du Queen Temple - Terrible femme d'affaire


CAN YOU STAND PEOPLE ?
Network:

MessageSujet: Re: Morphine [The Perfect Insider]   Lun 3 Aoû - 18:36

Tout d'abord, welcome! ^w^
Après, le code n'est pas le bon mais je salut l'effort. ''XD Peut-être faire un autre petit saut et tenter de trouver le code. Un indice? Ça commence par un "I". Si tu ne le trouve vraiment pas, fais nous signe. ^^' (J'espère que ça ira mais sait-on jamais ''XD)

Sinon, il est fort intéressant le petit monsieur ~ Un véritable mystère, j'aime beaucoup! C'est qu'il gagne à être connu, à coup sur! xP

Validé

_________________
« Flesh and bone, you're gonna bleed. »
Je ne prend plus personne sous mon aile, la reine à suffisamment de disciple.
Merci de faire affaire avec ses ennemis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hanguri-yokai.powerrpg.net/index.htm
 
Morphine [The Perfect Insider]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» picture perfect memories - nolà
» Perfect World
» Perfect night ♪
» Dans un grand bol de strychnine, délayez de la morphine
» « I'm not perfect but I keep trying...» ~ Mia.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOOLS WORLD :: ♕ HEADQUARTERS :: ♠ Fiches :: CHANN3l 1mix-
Sauter vers: