AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au détour d'un rêve... [Hadrien]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dimitri Alino
Evil Dreamer
avatar

Messages : 145
Age : 23 Piges, mes amis.
Occupation : Videur Homme à basses oeuvres.


CAN YOU STAND PEOPLE ?
Network:

MessageSujet: Au détour d'un rêve... [Hadrien]   Mar 7 Juil - 16:25

Ah, la colline des mille lunes... D'où sortait un tel nom? Etais-ce lors d'un rêve éthylique qu'une bande de jeunes emêchée avait baptisé cette colline, en un clin d'oeuil assez flou à l'attention d'une Héunerasade, oups, non, des temps modernes? Y avait t'il une autre signification dont l'explication se perdait dans l'oubli du temps et les méandres du délire comateux d'une bande de Junkies? Même son nom premier était parabolique, euh, Hyperbolique. A la place d'une colline, Dimitri aurais dit "lopin de terre" ou bien "vague butte". Mais peut être que ces précisions sémantiques ont t'elle été gommées par une quelquonque correctrice stellaire car estimées, pour faute d'imprécises, trop brouilonnes aux yeux des bien pensants. Bien pensant qui n'ont, d'ailleurs rien à faire là. Car avant d'atteindre ce lieu de haut vol pour adolescents paumés, il falait traverser un parking assez peu encourageant pour lesdits bien pensants et autres riches en mal d'aventure.

Même son nom ne parvenait pas à lui rendre une quelquonque splendeur. A perte de vue, il y avait, certes de l'herbe, mais surtout des déchets. Canettes, mouchoirs, un ou deux pneus... Vous n'imaginez pas non plus le nombre de capottes utilisées... Fraise, menthe, il y en avait pour tous les goûts... Mais poursuivre dans ce sujet, pourtant passionnant serais du mauvais goût. A la place de colline des milles Lunes, on aurais ieux fais de l'appeler "Vague butte des mille Déchets" ou encore "décharge improvisée pour jeune drogués". C'est la conclusion où était arrivé Dimitri. Et pourtant, on savais bien que personne ne l'appelerais ainsi, et jamais elle ne le serais, et ce pour la simple raison que par un miracle architectural, on parvenais à appercevoir les étoiles de là. Grâce à un habile placement de éverbères judicieusement dissimulés par des immeubles pour une fois bien avisés, on parvenait à s'éloigner suffisament des lumières parasites pour contempler ces colocataires stellaires. Et c'est bien ce qui rendait le lieu atractif pour tout jeune un peu fauché en quête de lieu romantique à faire partager.

Attention! Il y a un trou là. C'est sûr que le ciel est beau, mais si vous ne regrdez pas où vous mettez les pieds, vous allez tomber à coup sûr. Par exemple, regardez cette masse informe, là. Qu'est ce que c'est, vous me demanderez? Et bien, non, ce n'est pas un sac d'ordures. Ce n'est pas non plus un cadavre abandonné. Vous chauffez. Pardon? Oui! C'est Dino! Cernes, que dis-je, valises, sous les yeux, tein pâle et cadavérique, bosser que la nuit, ca laisse des traces, oui, c'est bien lui dans toute sa splendeur. Et même plus. Ainsi, son tein pâle se retrouve mis en valeur par le liquide sombre qui tâche sa chemise autrefois immaculée. Couvert de sang, et méditant sur le sens profond de la vie dans les bras de Morphée, c'est ainsi que vous l'avez trouvé.

Comment? La curiosité vous pousse à demander par quel coup du sort il s'est retrouvé là? Non? Tant pis, on va vous le dire. Tout remonte à deux heures à peine. A ce mmoment là, il devait être dix heures et des poussières, Dino faisait son service bien sagement au Bul-let's, studieusement occupé à foutre dehors les gens dont la tête ne revenait pas aux clients, les plus important s'entend, et à empêcher d'entrer d'autres pour les même raisons citées précédement. Comment? Une telle séléction est considérée comme illégale? Mais ce n'est pas son problème du tout. Son problème à lui se résume au nombres de zéros et à la signature en dessous de sa fiche de paye. Rien de plus pratique qu'un homme à tout faire. Rien de plus conciliant non plus. Quoi qu'il en soi, Dimitri était allé bosser. Et ensuite, bien sagement, un camarade l'avait relayé. C'était la fin de son service. Dimitri s'était alors douché, changé [les gens adorent vomir sur le videur avant de partir], et était repartis. Dans son costar, bien évidement. Pas question de passer pour un fêtard, il avait son éthique. En attendant, au détour d'une rue, il avait pris un carnet noir dans une poche, un téléphone dans l'autre, et était parti du côté des quartiers mal famés. Direction Skyline.

Vous connaissez tous le principe du chantage? Si tu fais ça, tu auras ça, ou bien, si tu fais ça, tu n'auras pas ça. Dino l'avait magnifiquement bien saisi lui. C'est pour ça qu'il était allé voir un de ses "clients", et lui avait expliqué très sérieusement, et avec preuve à l'appui qu'on fouet, ça fais mal, très mal, et que ca peut même tuer -ça il ne l'avait pas démontré, seulement suggéré- et que si il ne voulait pas que son âme soit pesée prématurément sur la balance du jugement dernier, il allait être bien sage, et enfin donner l'argent qu'il devait à son grand et généreux comanditaire. Une jolie somme bien rondouillarde. Et vous savez quoi? Son client l'avait bien compris. La belle petite somme avait alors chagé de main, et Dino s'était rendu au Evil Apple où ledit grand et généreux comanditaire l'attendait. La somme avait alors à nouveau changé de main, et une autre était revenue, moins conséquente, certes, mais Dino s'en foutait. Elle était à lui.

Et là, alors qu'il avait décidé que comme le soleil se lèverais dans moins de trois heures, il allait l'imiter, son ex comanditaire qui à présent qu'il ne lui devait rien se trouvait être petit et gras avait décidé qu'il était temps de vérifier que la vodka était aussi bien que ce qu'on prétendait. Et, boire seul étant désolant, Dimitri avait été désigné volontaire pour l'aider à torcher le fond de son verre. Le client (ou futur) cleint étant roi, il n'avait eu d'autre choix que de s'assoir et boire à sa santé sous peine de le froisser et de le persuader de ne plus avoir recours à ses services.
Une heure plus tard, et deux bouteilles léssivées, le client s'était estimé satisfait et totalement ivre en prime et l'avait généreusement congédié. Et Dino dans tout ça? Il tenait bien l'alcool. Les murs ne tournaient donc que très légèrement. Il était donc parti dans les rues de la ville direction sa piaule (elle était où déjà?). Seulement, le destin avait décidé qu'il devait se faire emmerder ce soir. Passant devant un parking tout ce qu'il y a de plus joliment glauque, il s'était retrouvé par un hasadeux coup du sors mêlé à une rixe entre faction rivales. Dimitri étant partisan de la parité entre hommes avait alors généreusement distribué des coups de fouets jusqu'à ce qu'il soit le dernier opposant encore en lice, les autrs étant au tapis ou ayant soudainement décidé d'aller voir dans leur lit si l'air n'y était pas plus infect. Et Dino, ressentant un brusque mal de tête pas uniquement dû à la bouteille qu'il s'était descendu, et celle qui avait servi de marteau contre sa pauvre caboche se sentant fatigué, il avait repris son chemin, un peu au hasard, certes.
C'est peut être pour ça qu'il s'était retrouvé en plein milieu de la colline alors qu'il avait visé sa chambre. Mais bon, on ne va pas râler, ca pourrait être pire. Il avait donc cessé de dénigrer aussi insolement Morphée.

Enfin, ça jusqu'à ce qu'un juron provenant que quelqu'un qui avait failli e tuer à cause d'un nid de poule perfidement dissimulé sous quelques herbes folles ne retentissent, lui faisant ainsi ouvrir violement ouvrir les yeux. Et gémir pitoyablement.
Geule de bois de merde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eden-gakuen.forumactif.com
Hadrien Alexander
Insomniaque
avatar

Messages : 88
Age : 28 ans
Occupation : Serveur --------------- Evil Apple


CAN YOU STAND PEOPLE ?
Network:

MessageSujet: Re: Au détour d'un rêve... [Hadrien]   Mer 8 Juil - 11:40

Journée de merde, journée comme les autres, journée longue et désespérément ennuyante. Comme d’habitude Maximilien n’avait pas dormis, une heure tout au plus, il en avait assez de tournée en rond dans son lit, de sentir les draps se froisser à chaque fois qu’il bougeait, maladie de merde ! Être insomniaque c’est vraiment la misère, rien que de penser une seconde à dormir, cela rendait nerveux le serveur. Du coup, l’homme avait décidé de faire un peu le ménage, il avait attrapé toutes ses fringues, pour les mettre à laver et voilà.
Écrouler sur son canapé, le chat cherchant des câlin, Had’ était perdu dans ses pensés, laissant la boule de poile se frotter contre lui et miauler sous le manque d’attention.
Chercher de la bouffe, changer sa litière, aller au boulot, rien de très motivant, il n’y avait rien au programme non plus. Hadrien n’avait pas envie de bouger et pourtant, sa jambe droite n’arrêtait pas de gesticuler nerveusement, manger... Non pas du tout motiver et pourtant l’homme se leva avec paraisse pour se diriger vers le petit coin cuisine, un repas instantané fera l’affaire, il remit des croquettes dans la gamelle du chat.
Glig ! Le son du micro-onde, la bouffe n’était pas terrible, mais s’était mieux que rien, quelle heure était-il ? L’heure d’aller au taf, toujours avec autant de paresse, Hadrien termina son repas, il salua son chat et partit en direction de l’Evil Apple.
Heureusement que se boulot était assez distrayant, il y avait toujours quoi faire et puis il aimait se faire observer. Toujours habiller de son pantalon en cuir noir, le serveur devant l’ascenseur, il retira son élastique pour recoiffer au mieux ses cheveux, pourquoi l’ascenseur ne venait-il pas ? Un grand coup dans la porte et une insulte, encore en panne celui-là, bon tant pis, il prendra les escaliers encore une fois.
Au bout d’une bon quart d’heure, Hadrien arriva enfin à son boulot, il entra par l’entrée de service, il attrapa son petit tablier qui sert également de caisse, son petit carnet et son crayon. Près à se mettre au service, jusqu’à ce que la patronne l’arrête


- Tu es encore en retard Chad
- Ouais ! Ouais !

Rien à foutre de la remarque, Hadrien ignora presque la patronne du bar, il s’en fichait, un boulot était si vite trouvé, enfin bon, cela restait à voir mais qu’importe. Il se demandait tout de même si la patronne pouvait se passer d’un beau gosse aux cheveux flamboyants et qui attire une fine partie de la clientèle.
Une main sur ses fesses, un verre dans la figure et une voix s’élevant dans le bar


- On ne touche pas à la marchandise ! Sale pervers !

La prochaine fois, Chad tortura la main baladeuse du prochain client qui osera le toucher, on n’était pas dans un bordel ici, alcoolique à la noix. Et pourtant une grande partie des bénéfices venaient de ce genre de personnes.
Tien ! Une transaction, le serveur s’approcha de ses hommes, pour les servir, quel fut donc le deal, cela était toujours intéressant, en général toutes les transactions de ce style finissait mal pour l’une des parties, même si en général, Chad ne connaissait pas le fin mot de l’histoire. Et une bouteille de Vodka, une !
La soirée se termina assez vite aux yeux du serveur, le voilà déjà dans les vestiaires à retirer le surplus de vêtement, c'est-à-dire le tablier, il retira encore une fois son élastique de ses cheveux, les laissant pendre le long de ses omoplates, il avait envie de les laisser lâcher ce soir, une envie comme ça, peut-être parce que le vent s’était levé.
Bon aller ! Il était temps de rentrer, non, il faisait encore nuit. L’homme se dirigea tout simplement là ou ses pas le menaient, tient ! Cela faisait longtemps qu’il ne s’était pas rendu sur la colline des mille Lunes, de plus, le levé de soleil était magnifique là-bas, si on pouvait qualifier cela de magnifique.
Par chance Hadrien traversa le parking tranquillement, l’avantage de finir aussi tard de bosser, c’est que les bagarres de rue, les loubards et tous les petits cons qui pouvaient trainer dans le coins étaient déjà tous rentrés. Tien ! Un cadavre, enfin, un mec ivre-mort contre une carcasse de voiture. Que c’était beau tout ça. Enfin bref…


- Pu----tain !

Un nid de poule bien dissimulé sous quelques herbes folles, combien de fois Hadrien était tombé à cause de ce merdier ou sur le point de se fouler la cheville, s’était dangereux c’te merde.


- Oh ! Je me suis pitoyablement rétamé sur la belle au bois dormant.

Ajouta-t-il tout en s’asseyant confortablement sur la belle au bois dormant en question

- Mais je constate également que la princesse est tout aussi amochée que ce terrain… Mmm… C’est étrange, j’ai l’impression d’avoir déjà vu se visage quelque part

Hadrien retira une mèche qui striait le visage de la belle au bois dormant

- Mmm… belle gueule en plus…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keyko.forum2jeux.com/
Dimitri Alino
Evil Dreamer
avatar

Messages : 145
Age : 23 Piges, mes amis.
Occupation : Videur Homme à basses oeuvres.


CAN YOU STAND PEOPLE ?
Network:

MessageSujet: Re: Au détour d'un rêve... [Hadrien]   Mer 8 Juil - 19:12

Où en étions nous déjà? Ah, c'est vrai. A Dimitri qui ouvrait les yeux suite à un juron proféré de façon fort peu délicate... Et il se trouve qu'il les avait fermés aussi sec. L'alcool, ca fait mal derière les yeux, même quand la seule lumière qui nous éclaire, c'est la lumière céleste. Pas de distinctions chez lui. Non, Dino n'était pas ivre. Seulement un peu ensuqué. Après avoir descendue une ou deux bouteilles de vodka, quoi de plus légitime après tout? Par contre, il venait de découvrir que la vodka du Evil Apple faisait également mal aux jambes lorsqu'il est temps de payer l'adition auprès des Instances Supérieures qui estiment que boire, c'est pas bien.

Mais non, c"était pas un coup des instances supérieures cette fois ci. L'alcool, ca faisait pas ça. Même torché sec, ça avait pas fait ça. Des courbatures, oui, un poids subit comme ça, non. Ses capacités cognitives réussirent soudain à faire le lien entre nid de poule perfidement dissimulé, juron on ne peut plus approprié et poids soudain. C'était assez incroyable au vu de la taille du talus, mais réalisable. Ce genre de malédictions sont assez courantes. Prenons par exemple le cas d'une innocente baigneuse. Pardon? Son tour de poitrine? Allez, soyons fous, 90C -Quelle originalité en plus!- Quoi qu'il en soit, si cette innocente baigneuse, comme son nom l'indique, se baigne dans une crique d'environ cent mètres de large, et que dans cette crique, il y aura UNE méduse pas plu grosse que le poing, l'innocente baigneuse peut être sûre qu'elle se retrouvera avec de belles marques sur la cuisse avant la fin. C'était un peu le cas de Dimitri. Les rôles étaient certes inversés. Il se retrouvait dans la peau de la bestiole gélatineuse et la plantureuse créature était à présent à califourchon sur lui. La colline avait une taille respectable, et évidement, il se prenait le premier promeneur du coin. Promeneur qui avait l'air de prendre ses aises d'ailleurs. A croire que les Instances Supérieures avaient un sens de l'humour plus que douteux. Ou au contraire très fin. La nuance est subtile, mais elle existe.

C'est bien ce qui le forca à ouvrir péniblement les yeux, yeux ornés de cernes magnifiques d'ailleurs, et de contempler son visiteur nocturne, qui, en plus de parler tout seul, s'était retrouvé à partir en délire sur la belle au bois dormant. Il n'avait rien contre la belle au bois dormant, attention. Réussir dans la vie en ayant dormi relevait du chef d'oeuvre de toute une vie que beaucoup de flemmards lui enviaient, mais ce qui pouvait le déranger, c'était que lorsque les gens commencaient dans ce genre de délires, ils continuaient souvent en s'identifiant au prince charmant. Et Dimitri n'avait pas besoin d'un fougeux baiser pour se tirer de l'étreinte de Morphée et de l'alcool. Il s'en sortais déjà très bien tout seul comme un grand.
Il se retrouva donc à fixer le promeneur d'un air froid -et quelque peu paumé il faut bien l'avouer- pendant quelques instants. Maintenant qu'il en parlait, il lui rappelait vaguement quelqu'un à lui aussi...
Enfin, la réponse viendra peut être plus tard...

-T'as pas à te plaindre non plus poil de carotte.

Au point où on en était, autant rester dans les contes. La phrase n'avait pas semblé flatteuse, le but étant tout de même de le faire redescendre sur terre et surtout sortir de ses histoires. Qui des deux était celui qui avait bu déjà? Lorsqu'il se rendit compte qu'en prime il était torse nu, il commenca à se demander si ce n'était pas un fantasme tout droit sorti de son immagination... Mais ça impliquait qu'il avait ce genre de fantasmes, information dont il ingorait l'existence jusqu'à présent. Il y a un début à tout, non? Dimitri secoua la tête... Si il se mettait à penser de travers, il n'allait pas s'en sortir lui.
En parlant de sortir, il pourait peut être essayer de dégager son visiteur de là non? La flemme... Ah, merde. Il était pas assez réveillé pour ça... Bon, ben alors suite au prochain épisode, hein...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eden-gakuen.forumactif.com
Hadrien Alexander
Insomniaque
avatar

Messages : 88
Age : 28 ans
Occupation : Serveur --------------- Evil Apple


CAN YOU STAND PEOPLE ?
Network:

MessageSujet: Re: Au détour d'un rêve... [Hadrien]   Mer 8 Juil - 21:00

Hadrien jouait avec le piercing qui se situait au niveau inférieur de ses lèvres, tout en contemplant le beau endormit. Il était long a émerger le petit et son haleine ne sentait pas très bon. De l’alcool sans doute, en plus d’être fatigué, parce que même si la nuit était sombre, les cernes sous les yeux de cet individu étaient très visibles.
Pas à se plaindre ? Se plaindre de quoi ? Had’ n’avait pas tout comprit là, peut-être que cette princesse n’avaient pas encore retrouvé tous ses esprits et qu’elle avait besoin d’un peu plus de temps, enfin qu’importe, pour l’instant, le serveur avait du mal à se lever, il était bien là


- Poil de carotte, cela va faire très longtemps qu’on ne m’a plus appelé ainsi, mais ce petit surnom n’est là que pour mettre de la distance entre toi et moi n’est-ce pas ? T’es marrant !

Après tout, si ce jeune homme avait décidé de s’endormir juste à coté d’un nid de poule, c’est qu’il n’attendait que cela, qu’on lui tombe dessus non ? Peut-être avait-il espéré qu’une belle jeune femme soit à la place de rouquin ? Sans doute, mais qu’importe aussi. A vrai dire Hadrien s’en fichait un peu de tout

- Hé ! Chad !

Un jeune homme arriva en courant près du serveur, le fixant avec un grand sourire, lui faisant de grands signes de la main.
Le rouquin se tourna vers la source de la voix et offrit un large sourire à la personne qui venait de l’interpeler. Cette dernière se stoppa net lorsqu’elle vit qu’Hadrien n’était pas seul
.

- Oh ! Je vois ! Tu as envie de dormir cette nuit ! Bon je vous laisse, bye !
- Ouais c’est ça, à toute !
- Au cas où tu as mon numéro

Sans gêne, le jeune homme s’était approché de Chad pour lui voler un baisé, à vrai dire, Hadrien en avait l’habitude, et il se demandait même si ce gosse ne le suivait pas des fois

- Casse-toi ! Je te l’ai déjà non ? Ne m’embrasse pas comme ça crétin
- Roh ! Ca va ! Bon amusement

Enfin seul, enfin… ouais bon, ou il en était avait que cet abrutit n’arrive ? Ah ! Oui ! A la contemplation de cette belle au bois dormant. Hadrien remonta un de ses genoux près de lui, il y posa son bras, plongeant son regard bleuté dans celui de cette jolie princesse

- Vu que votre prince charmant n’est semble-t-il pas de sortit ce soir, serais-tu partant pour passer le restant de ta nuit avec Poil de Carotte ? Au fait! De quoi, je ne dois pas me plaindre?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keyko.forum2jeux.com/
Dimitri Alino
Evil Dreamer
avatar

Messages : 145
Age : 23 Piges, mes amis.
Occupation : Videur Homme à basses oeuvres.


CAN YOU STAND PEOPLE ?
Network:

MessageSujet: Re: Au détour d'un rêve... [Hadrien]   Mer 8 Juil - 22:22

Bon. C'était bien tenté. Et c'était remarquablement foiré. Il avait essayé quoi d'ailleurs à la base? Il s'en souvenait plus. Plus du tout. Il se souvenait de pas grand chose en fait... Pas possible ça! Avaient t'ils mis un truc quelquonque dans la vodka avant de la leur servir? Non, impossible... Il avait fait attention à faire tourner les verres pendant la transaction, et il n'avait relevé aucun goût étrange... L'explication à l'acharnement que cette belle Morphée mettait à le garder près d'elle était ailleurs... Et ça l'enmerdait pas mal, parcequ'il sentait qu'il avait besoin de mobiliser toutes ses cellules grises à un moment pareil. Pourquoi il se disais ça? Allez savoir. Intuition sans doute. Fatigué, très fatigué, il avait porté la main à se tête. Et l'avait enlevée rougie. Ce coup ci, c'était bien le sien... Tout s'expliquait donc... En cherchant un peu, il pouvait se souvenir qu'il avait pris un sale coup de bouteille (et oui, encore) pendant la bagarre. Sur le coup, avec l'adrénaline et l'alcool qui faisait encore effet, il n'y avait pas trop prété d'attention, mais après reflexions, c'était peut être pour ça qu'il était totalement shooté...

Soudainement, une autre personne avait débarqué.
-Att...
Trop tard de toutes façons. Il avait marché dans une merde. Il ne savais même pas pourquoi il avait tenté de le prévenir. Solidarité masculine peut être... En attendant, il avait été en plein dedans. Et il s'en foutait royalement. Il se foutait également de la position un peu ambigüe dans laquelle on les voyait tous les deux. Il se foutait un peu de tout ce soir là, et même, et surtout de lui. Son cerveau semblait avoir pris un coup, et il émmergeait pas totalement. Et lorsque que l'Autre (tel serais son nom à jamais) s'était mis à lui sortir de derière les fagots un paralèle à la con entre lui, Poil de Carotte et le sommeil, il s'était à nouveau paumé. Est ce que quelque part on avait déclaré qu'il remplacerait Morphée pour la nuit? Non, impossible. A ce niveau là, ça ne pouvait plus être un mauvais coup des Instances Supérieures. Toujours totalement largué, et pas du tout aidé par la façon dont les choses se passaient, il avait reporté son attention sur Poil de Carotte qui n'avait visiblement pas l'intention de se lever de là. Tant mieux, il avait un peu froid. Il avait levé sa veste et l'avait posée à côté de lui. Pas envie de la froisser, pas envie de la salir. Et puis comme ça, on verrais mieux la chemise blanche dans la nuit. En parlant de la chemise... Et merde. Un abruti avait arraché les boutons, et c'était que maintenant qu'il le voyait. Contrastant avec sa peau, on pouvait ainsi voir noir sur blanc une partie du tatouage qui courrait sur sa hanche. Et sans réfléchir, ses yeux se perdirent sur ceux qui parsemaient le corps de Poil de Carotte, actuellement occupé à dire qu'il n'embrassait pas n'imporque qui à l'Autre.

Il ferma les yeux moins d'une seconde. Bon, allez, on retente l'expérience. On arrêtes de faire le largué-il n'avai tpas besoin de se forcer pour le faire quoi qu'il en soit- Pour faire preuve de sa bonne foi, il se concentra activement sur les lèvres du rouquin, lisant plus qu'écoutant ce qu'il disais. Alors il leva les yeux vers les étoiles.

-Elle est pas finie...

Se rendant compte qu'il venait à nouveau de se déconnecter, il se forca à river ses yeux à ceux, bleus cristallins, du type qui le dominait. Il avait pas tout compris. Encore. Bon commencons par ce qu'on a saisi, on verra pour le reste...

-La nature t'a bien dôté lorsqu'est venue la distribution des visages, voilà de quoi tu devrais pas te plaindre.

Il rejeta la tête en arrière. Si le monde pouvait cesser de tourner dans tous les sens quelques secondes, il lui en serait extrêmement reconnaissant. Bon, voyons, décryptons; analysons... Poil de Carotte, c'est bon... Prince charmant... Ah, ça y est. Restant de ta nuit...
Une partie de l'information passa. Seulement le sens strict du terme quoi. Pas le plus important.

-Euh... Ouais...S'tu veux. Il s'interrompit, et ce fut comme si tout à coup, il avait recu une décharge élèctrique. Le reste avait fini par arriver. Non! Enfin, si... Je...

Il aurais mieux fait de se taire... Le monde s'était remis à tourner. Monde de merde.C'est à ce moment crucial que Dino pris une décision. Vous vouliez pas qu'il se réveille? Vous aviez décidé de l'enmerder? D'accord, on allait jouer comme ça! A partir de maintenant, Dino allait arrêter de vouloir comprendre ce qu'il lui arrivait, et allait se laisser porter par le mouvement. C'était très bien comme décision. Ca évitait bon nombre de prises de têtes. De toutes façon, il craignait rien, ni personne, ou presque. Il avait déposé l'argent à une banque de nuit. On pouvait pas le détrousser. Il avait rien de précieux sur lui, mis à part un portable qu'il n'utilisait que pour ses petits boulots. Genre cabine téléphonique juste bonne à appeler.
Fermement décidé à respecter cette décision, il avait atrappé sa veste à tâtons, en avait sorti un paquet de clopes et s'en était allumée une tout en en proposant une autre à Poil de Carotte. Qui sais, si ca se trouve il allait mieux comprendre les choses ainsi... Et sinon ben... Tant pis. La nuit promettait d'être amusante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eden-gakuen.forumactif.com
Hadrien Alexander
Insomniaque
avatar

Messages : 88
Age : 28 ans
Occupation : Serveur --------------- Evil Apple


CAN YOU STAND PEOPLE ?
Network:

MessageSujet: Re: Au détour d'un rêve... [Hadrien]   Mer 8 Juil - 23:38

Et non la nuit n’était pas finie, même si dans quelques heures le soleil ferait son apparition. D’ailleurs Had’ n’était-il pas venu pour cela, voir un lever de soleil ? A vrai dire là, il ne savait plus trop, certes cette idée était toujours dans sa tête, mais ce petit mec en dessous de lui était un peu plus intéressant.

- Ouais j’ai une belle gueule, beaucoup me le dise

Et comme pour appuyer ses dires, Hadrien prit l’élastique et rattacha ses cheveux, dégageant ainsi son visage. C’est à ce moment là qu’il aperçu les yeux de son vis-à-vis se balader sur son corps, plus précisément sur ses tatouages. Cela était vraiment agréable et un fin sourire se dessina sur ses lèvres.

- Si je veux…

Ouais enfin s’il ? S’il quoi ? Pourquoi les mecs ne finissaient jamais leur phrase ? C’était pire que les femmes, elles, elles finissaient rarement les phrases, mais on pouvait parfaitement les comprendre, alors que les hommes. Bon passons, vu que la belle au bois dormant n’avait pas dit non, pourquoi ne pas en profité un peu ?
Hadrien glissa le bout de son doigt sur la peau qui se dévoilait timidement, il attrapa le bouton et le fit sauté d’un geste habille, il repoussa le bout de tissu observant au fur et à mesure les signes tribaux. Quelle peau douce ! Peut-être un peu froide, avait-il froid ?

- T’en as d’autres des comme ça ? Je suis sûr que oui, es-tu près à retirer ta belle chemise pour me les montré ?

Ouais d’abord, pourquoi un mec en costard trainait-il dans le coin ? Avait-il eu envie d’augmenter son taux d’adrénaline ? Sûrement, vu qu’il avait des traces de sang ici et là, s’était fait agressé ? Possible aussi, surtout qu’ici, les petits malins ne manquaient pas.
Hmm… le serveur posa sa main juste à coté de la tête de ce type, il se pencha légèrement en avant, jouant de son piercing avec sa langue et ses dents, ses cheveux glissant le long de son épaule pour pendre devant dans le vide, une brise souffla, rafraichissant d’avantage l’atmosphère. Ses doigts profitèrent de la position pour ouvrir complètement la chemise de la belle au bois dormant. Celle-ci cherchait d’ailleurs sa veste, le rouquin l’observa, une cigarette… non merci ! Chad ne fumait pas, il n’avait jamais goûté à cette merde, bon ok, il avait déjà fumé calmer avec cette drogue, sinon à l’heure qu’il est, Hadrien serait déjà l’hôpital avec un cancer des poumons. L’homme refusa poliment la clope, se redressant au passage pour ne pas trop respirer de fumer.


- L’avantage avec la tronche que tu as, c’est que demain tu auras tout oublié

Souffla-t-il tout en relevant son visage vers le ciel, il ferma les yeux quelques seconde, ce demandant si ce serait appréciable pour lui de se réveiller demain matin dans l’herbe fraiche ou non…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keyko.forum2jeux.com/
Dimitri Alino
Evil Dreamer
avatar

Messages : 145
Age : 23 Piges, mes amis.
Occupation : Videur Homme à basses oeuvres.


CAN YOU STAND PEOPLE ?
Network:

MessageSujet: Re: Au détour d'un rêve... [Hadrien]   Jeu 9 Juil - 10:00

La grande injustice de la nature faisait qu'il était aussi bien foutu avec les cheveux atachés que pendant librement aux quatres vents. Décidement, quelle injustice mes amis, quelle injustice... Lui n'allait pas s'en plaindre, il était aux premières loges pour en profiter, mais il imaginait que bien des filles devaient lui en vouloir pour ça. Quelle fille n'aurait pas rêvé de pouvoir un jour pouvoir se mettre tout, se faire n'importe quelle coiffure et que tout lui ailles? Ces petites bêbètes, très agréables en soi, ressentaient un besoin vicéral de plaire. Et en général, elles y arrivaient bien. Rien qu'en les regardant marcher, en général, ca ne laissait personne d'indifférent. Poil de Carotte avait t'il une démarche intéréssante lui aussi? Non mais quelle question! De toute façon, il ne risquerait pas de le voir cette nuit. Même si ils se mettaient à faire une ballade, il faisait trop sombre, et tout bougeait trop pour qu'il parvienne à y lire quoi que ce soit.


Enfin, il dut bien redescendre sur terre car à ce moment là, Chad comme l'Autre l'avait appelé avait fini de lui ouvrir la chemise pour contempler son tatouage.
-S'tu veux...
La cigarette au bec, il avait alors défait les boutons de ses manches. Elle était peut être foutue, mais ca l'empêchait pas d'essayer de la sauver sa pauvre chemise! Quoi qu'il en soit, il l'ôta finalement. Serviable, hein? Après tout, un tatouage, c'était fait pour être vu, donc bon, autant les montrer. Surtout qu'ils étaient classe. C'est ainsi que les personnes n'y connaissant rien les appelaient. Chacun avait sa signification. C'était sa vie qui était gravée sous la peau de son bras gauche, de même que sur son omoplate. Mais bon, dans cette ville, mis à part les membres de la pègre locale, n'importe qui ne verra sans doute qu'un cheval des barbelés et un soleil stylisé où un poète inspiré auras gravé un "C" et un "Famiglia" en dessous. Et c'était pas plus mal comme ça. Il avait pas envie d'être enmerdé avec sa Famille, et général, quand on commence là dedans, pas moyen d'en ressortir, et ces affaires ne correspondaient pas à son niveau d'action. Certes, là bas serait mieux payé, mais bon...

Maintenant qu'il était torse nu, on pouvait bien voir qu'il était couvert de sang. Et merde. Il détestait ça. Ca allait coaguler, et il aimait pas les sensations. Après un rapide inventaire, mis à part une ou deux echymoses, il y avait pas de blessures à déplorer. Tant mieux. Tant pis. Il s'en foutait. Ses yeux descendirent brievement sur son fouet. Il était toujours en place lui aussi. Tout allait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes. Si il se l'était fait "emprunté" ça aurait pu mal finir pour celui qui l'avait pris. Son fouet, c'est comme la Famille. C'est sacré.
Il atrappa sa clope encore à peine à moitié grillée et l'éteignit avec sa langue.

-Si on peut même plus compter là dessus...

Même sa tendre et chère ne parvenait pas à le réveiller complètement. Il y avait peut être une légère amélioration, mais Dino pensait qu'elle était plutôt dûe à l'air frais qui le faisait frissonner à chaque coup de vent. Tandis que la gauche rangeait la belle catin dans sa cage de carton blanc, l'autre atrappait presque distraitement l'une des mêches qui étaient tombées devant ses yeux. Vachement doux... La couleur devait sans doute être naturelle...
Il fut secoué d'un léger rire à sa dernière déclaration.

-Ne comptes pas là dessus. C'est pas avec une bouteille que je vais tout perdre dans les brumes de l'alcool...

Même completement pété, il n'oubliait jamais. Et pourtant, des fois ça aurait pu être bien. Surtout quand il s'était révéillé aux côtés d'un type de vingt ans de plus que lui, et qu'en plus il avait dû se souvenir qu'avant le vieux, ça avait été la patronne du bar qui faisait le même âge que le type. Que de bons souvenirs dittes moi... Enfin, vu la quantité d'alcool ingurgitée, il avait trouvé un bon moyen de ne pas recommencer ce genre de frasques. Ne jamais s'ataquer à la réserve personnelle du gérant sans être accompagné d'un ami qui ne finirais pas ronlfant sur la table trois litres plus tard.a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eden-gakuen.forumactif.com
Hadrien Alexander
Insomniaque
avatar

Messages : 88
Age : 28 ans
Occupation : Serveur --------------- Evil Apple


CAN YOU STAND PEOPLE ?
Network:

MessageSujet: Re: Au détour d'un rêve... [Hadrien]   Jeu 9 Juil - 11:28

S’il veut… Ouais s’il voulait Hadrien continuerait sans rien demander, mais il n’était pas comme ça, enfin cela dépendait avec qui. Là ! Le serveur n’avait pas trop envie de brusquer ce beau gosse, au risque de le revoir un jour.
Ses yeux observaient chaque mouvement de la belle au bois dormant. Ils étaient gracieux et lent, digne d’une princesse, un fin sourire se dessina encore une fois sur le visage du rouquin, sa langue faisant encore bougé son piercing, sans doute sous l’impatience. Ses yeux fixèrent aussi les tâches de sang, s’était amusant comme se liquide carmin pouvait être beau parfois. Sur cette princesse, nous pouvions penser à de l’art, parmi ses tatouages sombres, cela était assez intéressant pour s’y attarder. Mais pour l’instant se qui amusa Hadrien, ce fut le fouet


- Je ne savais pas qu’Indiana Jones se déguisait en la Belle Au Bois Dormant pour passez inaperçu

Ne plus compté la dessus, tant mieux, ainsi Had’ pourrait à nouveau se rapproché sans respirer la fumé de la cigarette. Quel poison ce machin, en plus de ruiner sa propre santé, elle ruinait aussi celle des autres, mais c’était sans doute aussi un bon moyen de faire garder la distance.
Une main discrète venant attraper une mèche de ses cheveux, Chad ferma les yeux pour les ouvrir aussi tôt, ce petit rire, cela faisait longtemps que le serveur n’avait plus entendu ce genre de rire. En général, tous les rires avaient une intonation perverse ou de grand séducteur du dimanche. C’était agréable, même lui, ne savait pas s’il était à nouveau capable de rire ainsi, un petit rire court et clair, un petit rire d’amusement. Qui pouvait encore s’amuser dans cette ville ? Enfin passons…


- Je vois, tu es donc un habituer de l’alcool, je me demande si ce n’était pas toi, celui qui a fait une transaction avec ce vieillard au Evil Apple. De plus, en voyant ton état, cela ne m’étonnerait même pas que tout ceci ce soit mal passé. Quoi que comme tu as atterri ici…

Alors comme ça, il se souviendrait de lui, ouais, n’empêche que avec la mémoire sélective qu’Hadrien possède, lui, il risque d’oublier cette belle gueule, surtout si ce n’est pas demain que leur chemin se croiseront.
Cependant, pendant que le serveur prononçait ces mots, il en avait profité pour observer le tatouage sur le bras. Quelle signification pouvait-il avoir ? Un soleil, un cheval, des barbelés…


- En manque de liberté c’est cela ? Le tatouage… non ça doit être plus complexe que cela…

Hadrien attrapa le bras, pour essayer de regarder sous tous les angles. Enfin bon, peut-être qu’avec un peu plus de lumière, il verrait mieux les symboles et tout le reste.
Après tout, il faisait nuit, il n’y avait plus grand monde dans les rues, sur la colline, ils étaient tranquilles. Et cette belle gueule…


- Pour toi aussi la nature était généreuse…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keyko.forum2jeux.com/
Dimitri Alino
Evil Dreamer
avatar

Messages : 145
Age : 23 Piges, mes amis.
Occupation : Videur Homme à basses oeuvres.


CAN YOU STAND PEOPLE ?
Network:

MessageSujet: Re: Au détour d'un rêve... [Hadrien]   Jeu 9 Juil - 12:04

Encore une comparaison avec un personnage... Décidement, il alllait tous les lui sortir... Mais il tentait pas de toucher. Tant mieux. Avec l'alcool, il lui arrivait d'être brusque. Ca aurait été domage d'abîmer un si joli visage, non?

-Indi, la Belle... C'est qui le prochain?

Habitué de l'alcool? Mouais. Oui en fait. Ca servais à rien de le nier après tout. Quand on bosse principalement dans les bars, de toute façons... Et puis, le monde de la nuit et fait de drogue et d'alcool. Et puisqu'il était en plein dedans, il avait pas d'autre choix que de donner là. A la longue, il avait dévellopé une résistance à tous ces trucs. Ce qui faisait bien chier certaines personnes lorsqu'elles avaient besoin de savoir un truc, et qui ien au contraire, arrangeait ses clients. A la longue, il avait la réputation d'être discret, ce qui augmentait sa clientèle. Le bouche à oreilles faisait le reste. Il se concentra sur son visage, Evil Apple... Il y était donc... C'etait pour ça qu'il lui semblait familier. Tout à coup, une lueur éclaira son visage. C'était ce qui lui tenait lieu de sourire habituel.

-Ca y est! Le serveur qui voulait pas se faire peloter. Il le contempla avec une mine amusée. Le monde était bien petit. La transaction s'est bien passée. Le vieux a retrouvé son blé, et il m'a refilé le mien. Seulement, il avait envie de boire. C'est en ça que ca s'est mal passé...
Une grimace déforma ses traits en un air un peu cruel. Il ne souriait pas. Il ne souriait plus depuis un petit bout de temps.
-Je crois qu'il voulait savoir un truc... Le seul problème, c'est que j'chuis le plus endurant.

Et oui, a ce genre de jeux, il était passé maître à force. Et à présent, son seul plaisir, mais à part celui de lui avoir damné le pion, c'était de penser qu'il allait se réveiller avec un marteau piqueur sous les cheveux pendant toute la matinée.

-Et si j'me suis retrouvé ici... Y avait des petits cons en manque de copains à tabasser sur le chemin du retour. Il a fallu leur apprendre le respect. Et j'ai dégeulassé mes fringues.

Dans l'histoire, on sentait bien que ce qui lui désolait le plus, c'était bien sa chemise, et non pas la demi douzaine de jeunes qu'il venait d'envoyer à l'hosto. Non mais, c'était quoi ces manières! Depuis quand les gens en agressaient des autres comme ça, juste parce que sa tronche leur revenait pas? Enfin, bref, là n'était plus le problème.
Il retourna son bras vers lui pour regarder son poignet. Ou du moins regarder l'endroit où les barbelés se trouvaient.

-Non. Ca indiquait juste mon rôle dans la Famille.

Et ça signifiait également qu'il appartenait à sa Famille corps et âme. Histoire de faire comprendre à d'autres sa position, mais bon... C'était du passé. Ou du moins un pan de son existence qui n'allait pas faire surface d'ici un bon moment. Il fixa ses yeux dans les siens, instillant une onde chaleureuse qui passait lorsqu'on souriait. Et pourtant, les commissures de sa bouche n'avaient même pas frémi.

-J'ai pas à m'en plaindre, en effet. Et toi, Poil de Carotte, par quel coup du sort t'es tu retrouvé à discuter avec la Belle au Bois dormant?

Et oui, il lui avait raconté sa vie d'un soir, alors à son tour! Du coin de l'oeuil, il entrapercu une étoile filante. Allons donc. Si on lui avait dit qu'il en verrais une dans cette ville, il aurait bien rigolé. On devais faire quoi dans ces cas là déjà? Ah, oui. Faire un voeu. Sauf qu'il ne voyais pas. C'était peut être anormal à vos yeux, mais Dino avait toujours vécu sans rien espérer du lendemain. Une vie sans espoir est le meilleur moyen de s'en sortir dans cette même vie. Au moins on ne perdait pas de temps à s'appitoyer lorsqu'une tuile vous tombait dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eden-gakuen.forumactif.com
Hadrien Alexander
Insomniaque
avatar

Messages : 88
Age : 28 ans
Occupation : Serveur --------------- Evil Apple


CAN YOU STAND PEOPLE ?
Network:

MessageSujet: Re: Au détour d'un rêve... [Hadrien]   Jeu 9 Juil - 13:25

Un petit sourire s’afficha sur le coin de ses lèvres, c’est vrai, quel petit surnom allait-il lui trouvé après ? Il n’en avait pas la moindre idée, cela viendra en fonction de son imagination et la situation ou le temps qu’il apprenne son prénom. Mais comme ce n’était pas encore l’heure des présentations, Hadrien avait le temps.

- Je l’ignore…

Bingo ! Il se souvenait de lui, en effet, le serveur qui ne se laisse pas peloter, après tout, Hadrien était assez vieux pour ne plus se laisser peloter et estimé que seul les gamins de 18-19 ans étaient encore les seuls à vouloir se faire toucher de tous les cotés. A 28 ans, on avait plus vraiment envie de se faire peloter, de se faire séduire par le premier inconnu, le temps de cette mascarade était révolu

- Ou peut-être que ce pervers voulait tout simplement te sauter.

Cela ne l’étonnerait même pas, tous ses petits vieux, dès qu’ils se lancent dans le business, ils pensent avoir tous les droits et ainsi forcé les gents à coucher avec eux, que ce soit pour les nanas ou pour les mecs, cela-dit, c’était toujours plus facile de s’attaquer aux femmes. Bande d’ingrats !

- Donc c’est grâce à toi que j’ai pu traverser le parking sans trop de mal, c’est peut-être toi le prince charmant qui attend sa belle au bois dormant. Tu n’as pas que dégueulassé tes fringues, tu m’as également rendu service sans le savoir.

Son rôle dans la famille… Hadrien allait éclaircir tout ça, mais un peu plus tard, là, il n’avait pas vraiment envie de réfléchir ou de se montrer à l’écoute de l’autre et puis tout savoir d’un coup, ce n’était pas amusant, il fallait laissé le suspens un peu plané au dessus de leur tête, c’est pour quoi, Chad répondit tout simplement à la question


- Le nid de poule !

Question idiote, réponse idiote non ? Non ! Hadrien avait juste dit cela par amusement, d’ailleurs sont sourire le trahissait et même la lueur dans ses yeux.


- A vrai dire, juste un envie de revoir un lever de soleil…

Hadrien se redressa légèrement pour enfin quitter sa place sur le corps de ce jeune homme. Il s’installa à coter de lui, se laissant tombé dans l’herbe humide, il faisait vraiment frais ce soir, mais cela en restait agréable et puis il en fallait plus pour donner froid à notre cher serveur torse nu.
Chad regarda le ciel, il n’avait pas vu cette étoile filante et comme son confrère, il ne croyait pas vraiment en ce genre de chose, il n’avait pas de vœux non plus à formuler, il aimait sa vie comme elle était, il n’avait pas réellement l’envie de la changer. Après tout, même si en journée elle était ennuyante, le soir, elle n’était sue plaisante. Peut-être que si, enfin de compte, Hadrien souhaiterait pouvoir dormir sans devoir passer par la case ‘partie jambe en l’air’


- C’est comme cela quand on n’arrive pas à dormir, on cherche un prétexte quelconque pour ne pas perdre la boule

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keyko.forum2jeux.com/
Dimitri Alino
Evil Dreamer
avatar

Messages : 145
Age : 23 Piges, mes amis.
Occupation : Videur Homme à basses oeuvres.


CAN YOU STAND PEOPLE ?
Network:

MessageSujet: Re: Au détour d'un rêve... [Hadrien]   Jeu 9 Juil - 14:51

Dino médita quelques secondes sur la question. Maintenant qu'il en parlait, pourquoi pas, tiens? Ca faisait combien de temps qu'un client lui avait pas fait d'avances déjà? Ou du moins, ca faisait combien de temps qu'il s'était pas rendu compte qu'on lui en faisait? Il n'était pas stupide, mais il y pensait tellement rarement que du coup, il ne se rendait jamais compte que ça arrivait qu'au dernier moment. Ca entraînait pas mal de situations comprometantes. Ou pas. Parfois, ça pimentait la situation, mais bon, c'était rare. Et pour en revenir à notre compte du temps, ca devait bien faire cinq ou six semaines, voire plus... On vous l'avait dit, parfois, ca tenait presque de l'ermitage pur et dur.

-Maintenant que tu m'en parles... Tu crois qu'il était assez en forme pour ça?

Après tout, il semblait quand même assez... avancé. Certes, il y en avait qui avaient de bons restes, mais au vu de sa surcharge pondérale, il avait des doutes. C'est vrai quoi. En plus, en étant petit et moche, ça l'étonnait fortement qu'il soit une bête de sexe. La vision de l'homme entouré d'un harem de plantureuses créatures, aussi bien des belles femmes que des androgynes bien foutus lui parut si grotesque qu'il ne put s'empêcher d'éclater d'un rire franc. Dieu que c'était bon de rire comme ça!

-Ravi d'avoir pu t'aider... Tu me le revaudra bien un jour...

On entendait bien qu'il ne pensait pas du tout ce qu'il venait de dire. Qui avait idée de tenir à une dette pareille, vous? A la limite, il lui exigera son chemin en retour, et encore, rien n'était moins sûr. Enfin, c'était toujours bon de discutter comme ça.
Instinctivement, il leva les yeux vers l'endroit où le soleil était censé se lever. Il serais là d'ici une heure ou deux, non? Presque par automatisme, ses yeux allèrent vers la lune. Elle commencait à pâlir de plus en plus. En effet, l'aurore était proche. Shit, c'est bien la nuit pourtant...

-Aussi incroyable que ça puisse paraître, ils se ressemblent tous...

Par contre, ce qui était bien, c'était de regarder le ciel à côté. Rouge, orange, violet... Tant de reflets qui changeaient du rouge habituel. Il y eu un léger changement d'air indiquant qu'il venait de s'allonger à côté de lui. Et il fut secoué d'un brusque frisson.

-Putain, ca pèles!

Maintenant que Poil de Carotte s'était enlevé de lui, on pouvait clairement sentir la petite brise nocturne. Le genre à vous transir et à vous donner envie de se coller à une source de chaleur quelquonque pour y réchapper. Mains comme il n'avait pas de source de chaleur accessible, refusant catégoriquement de dégeulasser sa veste, et le sang n'aidant pas à faire monter sa température en berne, il devait donc se contenter de crier ses états d'âmes à la face du monde entier qui devait en avoir rien à foutre, et à celle de Poil de Carotte qui devait sans doute en avoir rien à foutre de sa vie.
Il se redressa, un tantinet incrédule, sur le coude. Maintenant qu'on regardait bien, ils étaient assez proches l'un de l'autre. C'était pour ça les cernes qui ornaient le bleu de ses yeux?

-T'arrives pas à dormir... Du tout? Je veux dire même pas une ou deux heures de sommeil grapillées de ci de là?

Ca lui était déjà arrivé une fois de temps en temps, mais il avait toujours fini par sombrer une heure ou deux.... Ou peut être moins... Quoi qu'il en soit, il finissait toujours par retrouver le chemin des bras de Morphée à un moment ou à un autre. C'était pas possible. Il devait être mort là... C'est pas possible de pas dormir pendant plus d'une semaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eden-gakuen.forumactif.com
Hadrien Alexander
Insomniaque
avatar

Messages : 88
Age : 28 ans
Occupation : Serveur --------------- Evil Apple


CAN YOU STAND PEOPLE ?
Network:

MessageSujet: Re: Au détour d'un rêve... [Hadrien]   Jeu 9 Juil - 20:40

Assez en forme pour cela ? Peut-être bien, les vieux comme lui avaient beaucoup de ressource lorsqu’il s’agissait de soulager leur désire personnel. Cependant, Hadrien se demanda s’il devait répondre à la question ou non. Tout compte fait, il décida de l’ignorer, ne voulant pas tellement entré dans les détails.

- Je te le revaudrais un jour si j’y pense

Ouais seulement s’il y pensait et comme le serveur avait beaucoup de mal à garder les choses en mémoire, il s’en souviendrait peut-être, un jour, dans quelques mois, ou lorsqu’il recroiserait cette belle gueule sur sa route et encore, ce n’est même sûr. De toute façon, vu le temps qu’il lui faudra pour s’en remémoré, la journée sera déjà passée, donc bon. Peut-être qu’il devrait ce le noté dans son agenda de son téléphone et même là, pas sûr qu’il pensera à y jeter un coup d’œil.
Alors comme ça, son camarade avait froid ! Hein ! Le petit frileux, il ne faisait pas froid, il faisait juste bon, le temps idéal pour sortir et respirer sans étouffé ou croulé sous la chaleur, vivement l’hiver !


- Oh ! La petite nature, il ne fait pas froid pourtant

Hadrien croisa ses bras sous sa tête, regardant le ciel avec un petit sourire, c’est vrai que tous les levés de soleil étaient les même, mais cela l’importait peau, ça faisait longtemps qu’il n’avait plus le nez dehors pour en observer un.
Son regard fini par se poser sur le jeune homme à ses cotés, il soupira légèrement, il ferma les yeux, regardant à nouveau le ciel ensuite. Il ne répondit pas de suite, réfléchissant à comment formulé la réponse sans se montrer trop agressif. Sérieusement, il n’avait pas envie de s’énerver là


- Cette nuit j’ai réussi à dormir une petite heure au gros max, c’est pour ça que je suis agréable aujourd’hui, bon faut dire que tu as une belle gueule donc ça me plaie bien aussi… Bref ! Enfin cette heure de sommeil me suffit amplement pour rester éveillé assez longtemps pour ne plus savoir quel jour nous sommes. Sérieux, ça me rend dingue, rien que de savoir que je dois fermer les yeux pour dormir, ça m’énerve. Je n’aime pas mon lit. J’ai l’impression que dormir c’est une perte de temps et pourtant, je suis un gros flemmard, enfin je fou pas grand-chose et je m’ennuie grave. Heureusement que le Evil Apple est mouvementé, sinon je me flinguerais. Pourtant, il y a un moyen de me faire dormir, mais ce moyen me fait plus chier qu’autre chose…

Hadrien se tourna vers la belle au bois dormant, il afficha un petit sourire, se rapprochant un peut, son doigt allant dessiner des arabesques sur le torse dénudé de cette jolie princesse, appuyant sa tête contre son autre main.


- Tu vois, je ne pourrais pas faire comme toi, m’écrouler sur le sol et dormir d’épuisement, j’ai beau être épuisé, je n’arriverais pas à dormir, je suis nerveux, je bouffe pas mal aussi, sans doute pour compenser tout ce manque d’énergie. D’ailleurs, en parlant de bouffe ça donne faim tout ça…

D’un bon, Chad se mit assis, remontant ses genoux, il posa ses bras sur ses derniers, il regarda le ciel, avant de retirer encore une fois son élastique de ses cheveux, il secoua un peu sa tête pour bien placer le tout. Ses se posèrent ensuite, sur un jeune couple non loin d’eux, il avait envie de les maudire.

- T’as pas un truc sur toi que je peux avaler ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keyko.forum2jeux.com/
Dimitri Alino
Evil Dreamer
avatar

Messages : 145
Age : 23 Piges, mes amis.
Occupation : Videur Homme à basses oeuvres.


CAN YOU STAND PEOPLE ?
Network:

MessageSujet: Re: Au détour d'un rêve... [Hadrien]   Jeu 9 Juil - 21:39

Il lui revaudra un jour? Rien que ca? Parcequ'il avait pris au sérieux? Le croyais t'on assez mesquin pour exiger quelque chose en retour pour avoir cassé la geule à une bande de jeunes en manque de sensations? Des fois, c'était à se tordre... A moins qu'il y en ai qui le fassent. Les vautours! Il y avait des limites à la radinerie tout de même! Peut être des préteurs sur gages prêts à tout pour étendre leur activité professionnelle à leur vie en général... Ca existait, non?

Plaît il? Petite nature? A cinq heures du matin, torse nu et trempé du sang des autres, oui, il faisait froid merde! En plus, Dimitri était sensible au froid, c'était pas sa faute. Le chaud, il tolérait plus que bien. Tant qu'il était pas en plein cagnard à deux heures de l'après midi, il n'y avait aucun probleme pour lui. Tant qu'il était pas au soleil. Les blonds et le soleil, c'est bien connu, c'est pas le bonheur.

-Ecoute, y a des jours où on est plus sensible que d'autres. Et j'ai pas pour habitude de me ballader les tétons à l'air moi.

Et pis, y avait du vent. Une brise. Un zéphir. Brerf, y avait un truc agréable des fois qui ne l'était pas ce soir parceque ca faisait un bon moment qu'il était allongé dans l'herbe trempée et qu'agissant comme les caméléons il avait pris la température de l'environnement extérieur. Et en plus, le sang n'était pas conducteur de chaleur. Enfin, là il avait séché à présent, ce qui était assez désagréable étant donné que ca lui tirait désagréablement la peau. Il aimait bien le sang. Mais pas quand il avait pas de douches à proximité pour le virer après. Là c'était moins exitant.
Il écouta calmement son explication concernant ses démêlés avec son amie la déésse du sommeil. Il avait asez envie de lui demander ce que pouvait bien être ce moyen pour qu'il le gaves. Lorsque l'on ne parvenais pas à dormir, des fois, ça ressemblait à l'Enfer, mais seul. Personne pour t'aider, personne pour parler. T'étais seul face à toi même et à tes peurs. Seulement, l'air sombre qu'il avait abordé l'avait poussé à ne rien dire, ni demander. Des fois, il fallait savoir fermer sa geule. Il se contenta donc de dire pour ne pas faire style qu'il s'en foutait:

-Au moins tu a une belle geule pour te mettre de bonne humeur. Ca pourrait être pire, il pourrait pleuvoir.

Chad se retourna vers lui et commenca à dessiner. Nouveau frisson, et pas uniquement causé par le vent cette fois ci. Du moins, même si on ne voyait pas de différences entre les deux d'un point de vue extérieur, Dino, lui, la ressentait.

Aussi rapidement qu'il s'était allongé, il s'était relevé. Dino n'avait pas tardé à en faire de même pour atrapper sa veste et farfouiller dedans... Un paquet de clopes, une douille, une capote... De combien de temps elle datait celle là? Il ne se voyat même pas en avoir acheté... Il avait du la ramasser sans s'en rendre compte lorsqu'elle était posée sur une table... Réflexe de pauvres dirons nous. Sa recherche lui rapporta seulement une paire de gants en cuir noir et les clés de son appart.

-Nan, c'est la dèche, navré.

Peut être chez lui... Il calcula mentalement la distance à parcourir d'ici à son appart... Dix minutes de marche... Voire moins. Ca dépendait de comment il arrivait à marcher... Et il secoua à nouveau la tête. Il allait pas se barrer pour retourner s'avachir dans l'herbe juste après... Et pourtant, l'idée était tentante. Prendre une douche... Mais bon, la nuit n'était pas terminée, et il avait dis qu'il resterais avec Poil de Carotte. De toutes façons, le soleil n'était pas levé. Il commencait d'ailleurs. L'horizon était en train de lentement se teinter de lueurs sanguines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eden-gakuen.forumactif.com
Hadrien Alexander
Insomniaque
avatar

Messages : 88
Age : 28 ans
Occupation : Serveur --------------- Evil Apple


CAN YOU STAND PEOPLE ?
Network:

MessageSujet: Re: Au détour d'un rêve... [Hadrien]   Jeu 9 Juil - 22:20

Petit éclat de rire, comment devait-il prendre cette remarque ? C’est vrai que peu de monde a l’habitude de se balader les tétons à l’air, faut dire que c’est un peu provoqué les autres, mais dans ce monde, rien ne choque non ? En fait ce qui choquerait Hadrien, c’est de voir une personne prude et complexé, sans caractère, le vrai Yuke de base qu’on ne voit que dans les mangas. Ici ce genre de personne n’existe pas, ou alors, pas très longtemps, elle se ferait démonter et violer par tous. Cependant, tout le monde avait un peu de pudeur en soi, même Hadrien.

- J’aime me promener sous la pluie le téton à l’air et figure-toi, je suis rarement malade. J’aimerais bien qu’il pleuve, je ne supporte pas la chaleur, le soleil, regarde ma peau comme elle est blanche, je ne bronze pas, je suis un cachet d’aspirine ambulant qui n’arrive même pas à dormir. La Nature m’a peut-être donné un beau visage, mais pour ce qui est du reste… Enfin bon, je n’aime pas parler de moi de toute façon. Et puis mes tatouages m’habillent assez !

Had’ se tourna vers le blondinet, il le regarda dans les yeux, puis regarda ses gestes, il cherchait réellement quelque chose à bouffer ? Quel idiot, enfin bon.


- Ce n’est pas grave, je boufferais chez-moi

Chez lui… Hadrien habitait à un quart d’heure du Evil Apple en empruntant le Tube. Cependant, ce petit train-tain commence lui couté cher, il en avait marre de voir tout ce monde aussi, une vrai fourmilière, rien que d’y penser cela donna la chaire de poule à notre non-frileux.

- N’empêche que c’est dommage de cacher tes tatouages avec une chemise, c’est marrant comme tu es fringué, je ne te vois pas du tout porter le costume et la cravate en longueur de journée.

Chad se remit à califourchon sur la belle au bois dormant, il le regarda avant un petit sourire au coin des lèvres, son regard bleuté en disant long sur le fond de sa pensée

- Je peux te réchauffé s’il le faut Monsieur Freeze, de plus ainsi, tu m’aideras à dormir, mais… il y a… un petit truc gênant

Le sang ! Le sang le gênait, déjà avant, lorsqu’il avait dessiné sur ce torse, Hadrien avait consciencieusement évité les tâches de sang pour ne pas se salir. On ne sait pas ou il avait trainé, enfin les personnes qui possédaient ce sang là, ces petits crétins, ce sang devait être sale, c’était dégoûtant même.


- Je te propose même une douche bien chaude

Mais sans lui par contre, parce que même la douche, il la prenait froide, enfin tiède, il n’était pas fou non plus

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keyko.forum2jeux.com/
Dimitri Alino
Evil Dreamer
avatar

Messages : 145
Age : 23 Piges, mes amis.
Occupation : Videur Homme à basses oeuvres.


CAN YOU STAND PEOPLE ?
Network:

MessageSujet: Re: Au détour d'un rêve... [Hadrien]   Jeu 9 Juil - 22:48

C'est sûr que pour la voir, il la voyait bien sa peau. Blanche, elle tranchait assez efficacement avec le noir de l'herbe... Plus très noir d'ailleurs, quelques maigres rayons de lumière pointant timidement depuis la lointaine ligne d'horizon. Pour ce qui est du bronzage... Dimitri ne devais son tein un tantinet halé qu'à son père. Il avait hérité l'intolérance au soleil de sa mère. Enfin, c'est ce qu'on supposait. Personne ne connaissait trop sa mère. Et personne n'avait vraiment envie de la connaître non plus. Il ne put s'empêcher de glisser un laconique:

-Tu t'en sors bien moi je trouves... Y en a qui auraient de meilleures raisons de se plaindre...Et concernant la santé, pour ce coup je suis au même niveau que toi...

C'est vrai quoi... Pour ce qu'il en voyait, il avait un torse plus que respectable, et ses jambes étaient assez bien formées. Non, Dino ne mattait pas à outrance, mais ce genre de détails sautaient aux yeux. Et puis, leur tenues favorisaient ce genre d'observations. Quoi de mieux que la tenue d'Adam je vous le demande?
Il eut un petit soupir amusé en l'entendant. Il faisait echo à ses pensées. Il jeta un regard à sa chemise abandonnée dans l'herbe, et il regarda sa veste qu'il tenait encore dans la main. Allons, il avait encore le pantalon, non? Tout allait bien. Se ballader les tétons à l'air, oui, mais en calabute, non. Il y avait des limites.

-En journée, je fais comme toi version Jean et dans mon appart. Le costar c'est pour bosser. Les clients te prennent pas au sérieux si t'es en débardeur.

A croire qu'ils aimaient le voir se foutre du sang partout... A la longue, il avait appris à banhir le blanc autant que faire se peut de sa garde robe. Trop salissant, irrécupérable si on s'y prenais pas assez tôt. Le noir, c'était bien. Même quand on en foutait partout, ça se voyait pas trop.
Et il eut un nouveau frisson lorsqu'il lui regrimpa dessus, reprenant ainsi la position dans laquelle il l'avait vu pour la première fois. Ca y est... Le prochain était arrivé. Mister Freeze en personne!

-La petite nature!

S'exlama t'il en rappel de ce qu'il lui avait sortit tout à l'heure. Mais c'est vrai qu'il ne pouvait pas faire Jack l'éventreur toute la sainte journée. Qu'il se réserve un peu pour le taf quoi! Il médita l'espace de deux secondes le "tu m'aiderais à dormir..." Un idée lui vint, mais il ne chercha pas plus loin. Après tout, quelle importance?

-Si il y a la douche en prime, je dis pas non!

Et pourtant, en fonction de la soirée, la douche risquait bien d'être l'élément le moins important des évenements. Pardon? Il aurait peut être pu réfléchir avant? On vous l'avait dit, il n'avait pas l'intention de chercher à comprendre ce qu'il lui arrivait ce soir, seulement de suivre, et d'en profiter un maximum. Il réservait les prises de tête à demain. Après la douche. Lui, quand il y allait, c'était sans eau froide. Il adorait ça... La tension entre la douleur et le plaisir donnait tout son piment à la chose. Et repousser chaque jour les limites de son seuil de tolérance.
Encore une fois sous Chad, il atrappa du bout des doigts une des mèches rousses qui descendait à côté de lui. Plus bas, on gloussement obsèce résonna. C'est vrai qu'il y avait des gens... Le jour, Dino avait encore moins envie que le jour de voir des gens. Des qu'il ne conaissait pas du moins. Ou presque pas quoi. Qu'il n'avait pas envie de connaître en fait. Et beaucoup, beaucoup de gens rentraient dans cette catégorie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eden-gakuen.forumactif.com
Hadrien Alexander
Insomniaque
avatar

Messages : 88
Age : 28 ans
Occupation : Serveur --------------- Evil Apple


CAN YOU STAND PEOPLE ?
Network:

MessageSujet: Re: Au détour d'un rêve... [Hadrien]   Jeu 9 Juil - 23:21

Mouais bon, bien s’en sortir, cela restait à voir, c’est clair aussi que d’autres ont de meilleurs raisons pour se plaindre. Lui il avait au moins un foyer et même un chat en plus d’un salaire respectable. Pourquoi se plaignait-il alors ? Ben c’était sans doute à cause de son manque de sommeil. Dormir…. Non pas dormir, quelle idée ? Hein ?

- Dans ce cas, je viendrais t’espionner chez toi

Tout d’abord, il devait connaître son nom et son adresse, mais qu’importe, il finirait bien par le savoir un jour, peut-être demain même, enfin dans la mâtiné qui sait puisque la belle au bois dormant ne refusa pas son invitation


- La douche est en prime

Chad attrapa la main du blond, celle qui avait attrapé sa mèche de cheveux, il regarda ses doigts, puis plongea son regarda dans ce lui de la princesse. Encore une fois, un fin sourire se dessina sur ses lèvres, son regard en disant long


- Tu pourras continuer à les caresser une fois chez moi !

Le rouquin se leva, se reculant un peu, il tendit la main à son confrère, l’invitant à se lever également, cette fois, Hadrien ferait gaffe aux nids de poule.
Le vent continua de jouer avec ses cheveux, le soleil prenant petit à petit sa place dans ce ciel aux mille couleurs flamboyantes.


- Si on part rapidement, on évitera tous ses petits cons, se serait dommage de t’abimer d’avantage

Oh ! Que ça serait dommage, si Hadrien l’invitait chez lui, ce n’était pas pour le soigner par la suite, il avait déjà du mal avec son chat, ne comprenant pas tellement ce qu’il ne voulait pas moment, entre les miaulements pour les câlins, les hurlements pour la bouffe, entre les griffures sur la tapisserie, sa litière qui puait, tien ! D’ailleurs il devait la changé, ben il le ferait lorsque le blond serait sous la douche, ainsi, se sera du ni-vu ni connue et puis il en profiterait aussi pour aérer un peu l’appartement. Tss… rien que se programme lui déplaisait déjà. Par contre pour la nourriture… Nan ! Il grignoterait un truc, comme cela, pas de partage, pas besoin de sortir les casseroles pour préparer un truc, non, pas motivé et puis, il verrait cela à son réveil. Enfin, Had’ pensait à un réveil, mais ce n’était même pas sûr qu’au final il se passerait comme il l’imaginait, il l’espérait pourtant, voulant dormir un peu. Quoi que… Dormir… se programme là non plus ne lui plaisait pas trop, ouais bon… fini de se casser la tête, il cogiterait plus tard, le mieux c’était de laisser faire les choses.
Faut dire que l’autre avait un belle gueule, se serait dommage de ne pas en profiter…


- J’espère que le Tube sera calme ce matin… marre de ces insectes qui grouillent de partout pour prendre le premier train et se retrouver serrer comme des sardines…




Dernière édition par Hadrien Alexander le Jeu 9 Juil - 23:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://keyko.forum2jeux.com/
Dimitri Alino
Evil Dreamer
avatar

Messages : 145
Age : 23 Piges, mes amis.
Occupation : Videur Homme à basses oeuvres.


CAN YOU STAND PEOPLE ?
Network:

MessageSujet: Re: Au détour d'un rêve... [Hadrien]   Jeu 9 Juil - 23:44

Il viendrais l'espionner? Si il voulait, pourquoi pas? De toutes façon, vu comment était foutu l'appart, avec ou sans son accord, ça revenait au même. Dans Skyline, c'était pas la discretion qui primait. Et pourtant, même si on s'en rendait pas compte,et c'était intentionnel, il était bien équipé son chez lui. Et surtout, et c'était ça qui était capital, assonorisé. Sinon, ça ressemblait à n'importe quel autre appart. Des fringues partout par terre, des bouquins anbadonnés ouverts sur le sol et deux ou trois armes planquées dans les coins, sans oublier la septentrionelle vaisselle pas faite qui traînait misérablement dans l'évier. Très important la vaisselle. Ne pas l'oublier. Un appart de célib sans vaisselle sale, ca existait pas. Et de temps en temps, y avait même le chat du voisin qui venait lui rendre visite. Seul inconvénient: les cons qui jouaient avec les tuyaux d'arrivée d'eau. Personne n'évait jamais compris comment ils avaient fait, mais en tout cas, lorsqu'ils étaient inspirés, il n'y avait pas de flotte. C'est dans ce moments là qu'on bénissait le ciel de nous pisser dessus.

-Tu peux y aller, l'escalier de secours donne direct sur ma chambre si tu veux!

Encore un miracle des vieux immeubles. Lui, ça le dérangeait pas plus que ça, après tout, il pouvait sortir de chez lui sans avoir à croiser c'te connerie de voisin. Un vrai taré. Et sa femme était une nympho. Il avait l'impression de passer dans un asile à chaque fois qu'il marchait devant leur palier. Et c'était la loterie. Soit une hystérique tentait de la violer, soit un boucher poussait la conscience professionnelle un peu trop loin à son goût. Un jour, quand il aurait plus la flemme, il déménagerais. Mais pour l'instant, son environement lui convenait. Il vivait seul, la taille de l'apart lui allait, il avait un autre chemin que la cage d'escalier puant la pisse, et il vivait pas loin de son lieu de travail. Celui qu'il n'inscivait pas sur sa fiche d'impôt. A cause de ça, il arrivait peut être un peu en retard au Bul-let's, mais on pouvait pas tout faire non plus. Allez, prochain objectif Towa City dès qu'il cesserais d'avoir envie de baffer la femme de l'agence immobilière.

-Alors allons chez toi...
Acceptant volontiers cette aide salutaire, il se redressa à la verticale. Et tomba en avant, droit sur Poil de Carotte. Il avaitr qu'à pas se lever si vite aussi... La manoeuvre lui appris deux choses. Premièrement, il sentait bon, et deuxièmement, même de près il était bien foutu. Que de découvertes... Prenantt appui sur le roux, il se redressa et se campa sur ses appuis. Parfait. Ca tanguait plus tout ça.

-Le Tube? Allons, il y aura bien un ou deux cons à tabasser, non?

Ahlala... On peut parler de chance éhontée, mais lui, quand il le prenait il se sentait toujours seul. Juste une grand mère asthmatique et un soiffard cuvant son vin... A croire que les taches de sang persuadaient comme par miracle les gens de changer de ramme.
Et c'est ainsi que chemise et veste sur l'épaule il jeta un dernier regard au soleil,et surtout aux couleurs qu'il allumait dans les cheveux de Chad, avant de lancer à l'intéréssé:

-Allez, je te suis.

[On bouge vers ta piaule? ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eden-gakuen.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au détour d'un rêve... [Hadrien]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au détour d'un rêve... [Hadrien]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le mur d'Hadrien
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce
» La Tour du Savoir
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOOLS WORLD :: Colline des mille lunes-
Sauter vers: