AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand le Lion tomba amoureux de l'agneau ~ with Léo B.

Aller en bas 
AuteurMessage
Sukiyo Tamasaki
The StarGirl
avatar

Messages : 25
Age : 21 ans
Occupation : Serveuse au Bul-lets


CAN YOU STAND PEOPLE ?
Network:

MessageSujet: Quand le Lion tomba amoureux de l'agneau ~ with Léo B.   Dim 31 Mai - 17:39

    La nuit était tombée depuis belle lurette. L'heure, StarGirl ne la savait pas. A vrai dire, elle se fiait souvent aux étoiles, ne portant de montre que durant ses heures de travail. Quand elles disparaissaient une à une, le soleil se levait tranquillement sur la ville et l'heure non dite du sommeil avait sonnée. Quand elle brillait de mille feux, il devait être aux alentour de minuit, une heure du matin. Quand il n'y en avait que quelques unes, timides dans la couverture du ciel, c'est que le soleil venait tout juste de tirer sa révérence et l'heure de ce phénomène variait au fil des saisons. Sukiyo aimait particulièrement les instants précédent le lever de l'astre solaire. C'était un moment unique et toujours empli de magie. En ce moment, les étoiles brillait comme des feux d'artifices, mais leur éclat perdait peu à peu de leur lumière; le jour n'allait pas tarder. Encore quelques heures de cette noirceur réconfortante. Sukiyo avait travaillé toute la soirée, comme toujours, au Bul-let's, le bar dansant de son patron surnommé La Bête. Ce surnom péjoratif, Sukiyo l'adorait. Cela donnait un côté intouchable, féroce et mystérieux à Léo Bennett. L'asiatique l'adorait et tout le monde était au courant. Mais la Bête elle-même le savait-elle? Suki s'en fichait que la réponse soit oui ou non. Elle voulait seulement se rapprocher de cet homme a yeux pareil à une nuit sans lune et sans étoiles. Peut-être qu'un jour elle arriverait à y faire briller quelques astres...

    La belle jeune femme était assise sur la Colline des mille Lunes, regardant le ciel nocturne avec une tendresse coutumière. Cet endroit était son endroit de prédilection quand elle voulait être seule ou simplement pour profiter des étoiles et de leur messages, de leurs histoires romantiques et héroïques. Sukiyo venait souvent écrire dans son journal ici, à la lueur de la lune. Pourquoi gacher cette lumière si belle avec une lampe? Aujourd'hui, StarGirl, de son surnom, pensait à La Bête. Cet homme l'obnibulait constamment. Même Alice, une des amies proches de Sukiyo, lui disait souvent de lâcher prise, de plutôt s'intéresser aux garçons de leur âge, mais rien à faire, la belle femme de vingt ans ne voulait que lui... enfin, de cela, elle en était persuadée. Mais, d'un autre côté, elle savait pertinemment que ce n'était pas sain, que la réciprocité de ses sentiments n'était certainement pas partagés, mais tant pis, elle ne pouvait s'en empêcher. Elle se traitait souvent de "petite adolescente en manque d'affection". Peut-être était-ce vrai sous ses allures de fille enjouée et excentrique?

    Un bruit de pas la tira de ses réflexions amoureuses. Elle se retourna, scrutant la pénombre de l'endroit pour identitfier l'inconnu venant la déranger dans sa méditation quotidienne. Son coeur s'emballa quand un rayon de lune vint toucher son visage: La Bête! Sukiyo se leva vivement, ne sachant plus quoi faire. Elle était plus à l'aise de lui parler au Bul-let's, mais ici... venait-il lui aussi trouver un peu de tranquilité?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léo Bennett
The Beast -
Beware. I Bite.
avatar

Messages : 78
Age : 36 ans
Occupation : Propriétaire du Bul-lets


CAN YOU STAND PEOPLE ?
Network:

MessageSujet: Re: Quand le Lion tomba amoureux de l'agneau ~ with Léo B.   Lun 1 Juin - 4:14

Léo n'était pas du genre à aimer les balades dans le park, loin de là. C'était sa hantise même. C'était sale. Plein de microbes, de miasmes et de bactéries. D'insectes. De bestioles gluantes et pleines de pattes. Des moustiques par exemple. Il y en avait beaucoup en cette saison en plus. Ces pestes volantes porteuses d'épidémies... Erk. Sans parler de la boue qui se cachait traitreusement sous l'herbe poisseuse d'humidité. Du pollen aussi. Le pollen. Toute une histoire d'amour tiens. Il était sûr qu'il était allergique. Le médecin disait que non, mais lui, il le sentait ! Ses bronches lui faisaient mal dès que le printemps approchait... Bien sûr, il n'en laissait rien paraitre. Coppélia-je-suis-une-salope-Mihailov le méprisait déjà bien assez. Inutile de lui donner un sujet de moquerie supplémentaire. D'autant plus que les rumeurs allaient vite. Il gardait un visage neutre, restait droit. Comme toujours. Droit. Plus jamais il ne poserait genoux à terre. Du moins, pas quand il y avait des témoins.

En bref, Léo Bennett n'est pas un amoureux de la nature, loin de là. Et pourtant, il se retrouvait dehors, en pleine nuit, à patauger dans le noir et ses phobies, le long d'un sentier étroit et casse-gueule. Tout ça pour quoi ? Parce que quand il avait demandé où se trouvait Sukiyo, on lui avait parlé de Seablack Parking. Cette fille était donc inconsciente à ce point ? Elle ne savait pas ce qui se tramait dans le quartier ? Les trafics pas franchement nets ? De la violence ? A la moindre bagarre, c'est à peine si elle ne tourne pas de l'oeil au beau milieu du bar. Alors avec ce qui se passait dans ce trou mal famé...

Et voilà. Il se retrouvait à la chercher, comme un con, tout seul, dans le noir le plus opaque. Franchement, à son âge ? On pourrait faire des insinuations douteuses, quant au mal qu'il se donnait pour retrouver cette gamine avec la tête dans les étoiles. Ce à quoi il aurait répondu par un haussement d'épaules. Il aurait fait la même chose pour n'importe lequel de ses employés. Paternaliste ? Trop protecteur ? Un poil étouffant même ? Certainement. Il se mêlait de ce qui ne le regardait pas, c'était clair. Mais c'était peut-être cette façon de couver son entourage de façon excessive qui lui avait attaché l'amour et la fidélité inconditionnelle de ceux qui travaillaient sous ses ordres. Parce que lui, on savait qu'il en avait quelque chose à faire. Qu'ils comptaient pour, lui, vraiment.

On lui avait dit le Seablack Parking. Il y était arrivé. D'accord. Mais elle n'était pas là. Et là son regard s'était posé sur le sentier. La Colline des Mille Lunes. Forcément. Avec Stargirl, quoi de plus logique ? Et il se retrouvait là... Et là, d'un seul coup, il la découvrait sur la clairière. Enfin. Elle allait bien ? Tant mieux.


"Sukiyo..."


Il s'avance, s'arrête à un mètre d'elle. Il a l'air un peu con, non ? Bon, tant pis.


"Vous ne devriez pas être là."

C'est dangereux. C'est ce qu'il aurait dû dire. Là, il donne juste l'impression de vouloir qu'elle dégage pour être tranquille. La faute à son côté "je-ne-suis-pas-un-iceberg-mais-quand-même-ça-s'en-rapproche". Mais bon, l'intention est bonne, non ? C'est ce qui compte. Du moins, c'est ce qu'on raconte dans les bouquins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sukiyo Tamasaki
The StarGirl
avatar

Messages : 25
Age : 21 ans
Occupation : Serveuse au Bul-lets


CAN YOU STAND PEOPLE ?
Network:

MessageSujet: Re: Quand le Lion tomba amoureux de l'agneau ~ with Léo B.   Lun 1 Juin - 13:38

    Il était là, imposant même à cette distance respectueuse. Il l'a regardait d'un air impassible et Sukiyo crut vraiment qu'il lui demanderait de déguerpir au plus vite. Mais ce n'était pas vraiment dans les habitudes de son patron que de se promener dehors, surtout la nuit. Non, La Bête aimait mieux rester dans son bar, sa maison, son environnement naturel qu'est la ville ou plutôt son espace urbain qu'est devenu le Bul-let's. A bien y penser, la belle asiatique ne l'avait jamais croiser par hasard au détour d'une rue, le soir tombé. Elle savait toujours où le trouver, peu importe l'heure de la nuit ou de la journée. Elle savait qu'il ne dormait pas beaucoup. Mais alors... que faisait-il ici?! Non pas qu'elle n'appréciait pas de le savoir avec elle, en dehors de sa zone habituelle (et en dehors du travail de surcroit), mais elle se posait tout de même certaines questions.

    "Sukiyo..."

    Son nom, prononcé par lui, était un pur délice à entendre. Comme quelqu'un qui parlerait une autre langue que celle qu'il a déjà dans la bouche et qui possède un accent exotique qui vous donne des frissons. Elle ne frissonnait de joie à chaque fois que son patron adoré l'appellelait par son prénom. L'avait-il déjà interpellée par son pseudonyme? Elle n'en avait aucun souvenir... et ce n'était, de toute façon, par vraiment le style de Léo.

    "Vous ne devriez pas être là."

    Toujours ce vouvoiement distant, poli, professionnel. Non pas qu'elle se sentait vieillie ou vexée, mais rien qu'une fois, elle aurait aimé qu'il la tutoie, juste pour avoir un semblant de rapprochement, un lien quelconque. Elle sourit à La Bête féroce du Bul-let's et bien qu'elle voulu s'approcher de sa personne, elle resta bien sagement à l'endroit où elle se tenait. Il s'inquiètait pour elle? Ou voulait-il qu'elle s'en aille? La première option lui semblait plus plaisante à croire et plus flatteuse. Et la deuxième, un peu inconcevable. Sukiyo n'avait jamais vraiment pris en compte les activités sordides qui se tramaient dans le coin de Seablack Parking. Elle passait souvent inaperçue dans l'ombre et elle pouvait donc rejoindre tranquillement son promontoire personnel. Elle n'avait jamais eu de problème et n'en faisait aucun cas.

    " Et pourquoi donc? Je ne fais rien de mal et la vue du ciel est parfaite sur cette colline, M. Bennett. N'êtes-vous pas d'accord? "

    Elle joue la carte de l'innocente, de celle qui se rie du danger et qui est la prêtresse des étoiles. Peut-être que de cette manière, l'insaisissable Léo Bennett lui dirait pourquoi il était venu la voir à cette heure de la nuit?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léo Bennett
The Beast -
Beware. I Bite.
avatar

Messages : 78
Age : 36 ans
Occupation : Propriétaire du Bul-lets


CAN YOU STAND PEOPLE ?
Network:

MessageSujet: Re: Quand le Lion tomba amoureux de l'agneau ~ with Léo B.   Mar 2 Juin - 2:33

Léo vouvoyait toujours tout le monde, à l'exception de son bras armé, le Grand Méchant Loup, Benjamin. Lui, il le tutoyait. Son traitement de faveur s'arrêtait là. Mais il s'agissait bel et bien d'une faveur, une faveur complètement exclusive, puisqu'il avait refusé à tout autre. Même à Marshare, qui était ce qu'il avait de plus proche d'un ami. On chuchotait dans les couloirs que c'était parce que Monsieur Bennett pensait que Benji était trop bête pour comprendre qu'on lui parlait quand on lui disait "vous". Mais bizarrement, personne n'avait osé demander confirmation à cette rumeur, que ce soit à l'un ou à l'autre... Quoi qu'il en soit, il est peu probable qu'il se mette à tutoyer qui que ce soit d'autre de sitôt. Ça n'était pas sa façon d'être, ça ne sonnait pas naturel quand il parlait et qu'il se forçait à quitter le "vous". Tout comme ses trèèèèèès rares contacts physiques qui semblaient tout sauf spontanés de sa main.

Cette fille était vraiment inconsciente. Franchement... Était-elle une enfant ? Il avait l'habitude. Léo partait du principe qu'il donnerait du travail à tout ceux qui en demandaient. Ce qui lui valait son lot d'instables, de naïfs, d'assassins et ainsi de suite... Le jeu de l'innocence, avec lui, ça ne prenait pas. Innocente ou pas, elle était vulnérable. Elle n'avait donc aucune notion du danger ? Tant pis. Il l'avait recueillie comme tant d'autres, il en était responsable maintenant. Elle ne pouvait pas se promener comme ça, toute seule, la nuit, sur un parking peuplé de junkies, de mafieux, et de tueurs. Et il lui expliquerait autant de fois que nécessaire, un bon millier s'il le fallait. S'il ne pouvait même pas protéger ses employés, Léo ne serait décidément qu'un bon à rien.


"C'est certainement une belle vue... Mais si vous, vous ne faites rien de mal, il y a d'autres personnes ici qui le font."

Il marque un silence. Comme pour confirmer ses dires, on entend non loin le remue-ménage de cris avinés, d'empoignades et de bouteilles brisés d'une bande de punks ivres-morts en vadrouille sur le parking. Et si elle était tombée sur eux plutôt que sur lui hein ? Avait-elle la moindre idée de ce dont ils étaient capables ? Ça n'était pas parce que personne n'avait eu l'idée de suivre ce sentier jusqu'à aujourd'hui que personne ne l'aurait jamais. Et ce jour-là, si elle était seule, comment ferait-elle, elle qui ne supportait pas la violence ?

"Je préfère que vous ne veniez pas seule ici. Ça n'est pas un endroit sûr pour une jeune femme. Si je vous attaquais en cet instant même, personne ne vous entendrait. Ou, en tout cas, personne ne bougerait le petit doigt pour vous aider. C'est beaucoup trop dangereux."

Il tourne les talons avec l'intention évidente de redescendre le sentier, direction le Bul-let... Son regard se vrille dans le sien, et il lui fait un signe de la tête. Maintenant qu'il l'a trouvée, il espère qu'elle va saisir le fond du problème... Et il est impatient d'être débarrassé de tout ces miasmes et de tout ces insectes répugnants qui grouillent partout autour d'eux, aussi.

"Vous venez ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sukiyo Tamasaki
The StarGirl
avatar

Messages : 25
Age : 21 ans
Occupation : Serveuse au Bul-lets


CAN YOU STAND PEOPLE ?
Network:

MessageSujet: Re: Quand le Lion tomba amoureux de l'agneau ~ with Léo B.   Sam 6 Juin - 2:02

    Il ne voulait pas qu'elle reste ici? Que pouvait-il lui arriver de mal dans cet endroit caché, unique et apaisant? Elle ne voulait pas s'en aller, et encore moins venir ici avec quelqu'un. Si ce quelqu'un n'était pas M. Bennett, cela n'en valais pas la peine. Sukiyo ne voulait pas s'encombrer d'un inculte du ciel dans ses moments intimes avec ce dernier, sauf si La bête était ce compagnon de sécurité. Elle ne rêvait la nuit, d'être seule avec lui sous les étoiles... Elle n'avait pas bougée, elle le regardait toujours de ses grands yeux doux et rêveurs. Elle le regarda impassiblement se retourner et lui faire un signe de la suivre. Comme si elle ne le prenait pas en compte, sa tête se leva vers le ciel: il allait bientôt commencer à s'éclaircir... Peut-être pourrait-elle abdiquer pour cette fois? Disons qu'elle ne voulait pas ennuyer son patron adoré avec sa vision du monde à travers les étoiles et qu'elle savait que sortir de Bul-let's devait lui demander beaucoup; c'était son antre après tout... Sukiyo regarda l'homme qu'elle adorait le plus au monde et lui fit un gentil sourire.

    « Je veux bien vous accompagner, mais juste cette fois. Je suis très capable de venir ici toute seule... ou avec vous, bien sûr. »

    Un petit rire qui sonna comme un doux carillion s'éleva de sa bouche. Elle voulu bien prendre le bras de Léo, mais elle se retint au dernier moment: elle se souvint de justesse que son patron n'aimait pas trop les contacts physiques. Elle n'avait jamais pu cacher entièrement son adoration presque maladie pour celui que l'on surnommait La Bête. Elle ne savait pas si cette liberté le dérangeait, mais jusqu'à maintenant, il n'en avait pas fait de cas.

    « Dites-moi M. Bennett... vous êtes sortit de votre bar seulement pour venir me dire que je n'étais en sécurité dans cet endroit? Vous êtes sûr qu'il n'y a rien d'autre? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand le Lion tomba amoureux de l'agneau ~ with Léo B.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand le Lion tomba amoureux de l'agneau ~ with Léo B.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Quand le Lion dort, les oiseaux dansent" [Peter Baelish~Sansa Stark]
» Pelage de Lion
» Yvain ou le Chevalier au lion
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOOLS WORLD :: Colline des mille lunes-
Sauter vers: