AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Grand Méchant Loup.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benjamin Dover
Hungry Wolf - What's my age again ?
avatar

Messages : 14
Age : 25 ans.

CAN YOU STAND PEOPLE ?
Network:

MessageSujet: Le Grand Méchant Loup.   Ven 29 Mai - 5:36

Nom : Dover
Prénom : Benjamin
Surnom : Ben, Benji'. Le molosse.
Âge : 25 ans.

Occupation : Homme de main de la Bête.
Channel : [ 1Mix ]


-----


A Wolf At The Door
Tout en muscles.
Il n'y a pas la place dans ce corps pour la moindre parcelle de graisse, le moindre coin trop osseux. Benji' est de ceux qu'on évite de regarder de travers dans la rue, qu'on évite de provoquer, même en superiorité numérique. C'est un balaise de grande taille, il doit faire un bon mètre quatre-vingt-quinze. Le genre de costaud qui peut soulever un autre homme sans vraiment faire d'effort, qu'on imaginerait bien en train de faire des pompes sur un doigt, avec un môme assis sur le dos. Il fait extrêmement attention à son physique, et s'il y a bien une chose qu'on ne pourrait pas lui reprocher, c'est de ne pas faire attention à sa santé : il fait beaucoup de sport, mange généralement équilibré, et fait attention à son hygiène.
Son corps est recouvert de tatouages, des arabesques sombres qui ne représentent rien de particulier, mais ressemblent à des flammes ardentes. Il a la peau brune, couleur naturelle qui n'a rien à voir avec d'éventuelles séances d'UV : il est mulâtre.
Ses yeux bleus semblent toujours renvoyer un regard sauvage, parfois hautain. Certains diraient stupide, d'autres, obscène. Mais sauvage, ça fait plus classe.
Il a les cheveux bruns, qu'il laisse pousser. Ceux-cis sont propres, mais désordonnés, comme s'il prêtait assez peu attention à eux. Ils lui donnent un côté presque animal.
Tout ça donne un résultat plutôt élégant, contrairement à ce que l'on pourrait croire : Benji est un bel homme, viril, qu'on remarque assurément. Mais sa stature lui donne l'air imposant, menaçant, tandis que son visage semble farouche : on lui trouve plus souvent l'air dangereux qu'autre chose.

Evidemment, et c'est prévisible, Benji' est très fort. Ses muscles ne sont pas que de la gonflette, il est parfaitement capable de faire mordre la poussière à bon nombre de gens, et à se livrer à des démonstrations de force impressionnantes.
Lorsqu'il s'agit de se battre, il n'a rien d'un type loyal : même si sa force physique lui permettrait aisément de se charger à mains nues d'un ou deux gêneurs, il aura tendance à s'emparer de tout objet à proximité -bouteille de verre, chaise, écran de télé, barman- pour attaquer. Il n'hésite pas non plus à viser les yeux ou les parties sensibles.

Au niveau vêtements, tout dépend des circonstances. Il aime le noir et le blanc, qui de toute façon vont à tout le monde. Il aime les accessoires : montres, bracelets de force, colliers, ceinturons, clous, mitaines... c'est à son goût, bien qu'il porte rarement plus de deux de ces objets à la fois. Le plus souvent, il arbore un classique costume noir, avec une veste blanche. Mais toujours sans cravate. Il détèste les cravates, et de toute façon il n'a jamais su faire le noeud convenablement.



At the Edge of the World You Will Still Float ♫
On ne peut pas dire que Ben soit une lumière. En fait, c'est même l'inverse. Il n'a jamais été franchement malin.
Ceux qui le connaissent simplement de loin, où qui ont eu le malheur de faire une rencontre un brin violente avec ses poings, le considèrent généralement comme une brute épaisse, une armoire à glace, un colosse pas causant. L'homme de main de base, quoi. Néanmoins, ceux qui ont la chance -ou le manque de pot- de le connaître plus intimement le verront d'avantage comme un enfant qui aurait grandit beaucoup trop vite.
Lorsqu'on lui parle, ça a souvent l'air de lui passer au-dessus de la tête, et il prendra rapidement ce regard absent typique lorsqu'on se mettra à parler de choses un peu trop compliquées à son goût, le regard qui signifie grosso modo qu'il se déconnecte de la réalité pour aller explorer son univers personnel, dont il ne ressortira qu'une fois qu'il entendra son nom ou qu'un quelquonque élément exterieur viendra lui remettre les pieds sur terre. Il est franchement lent à la détente dès que quelque chose nécessite qu'il réfléchisse.

En effet, lorsqu'il n'est pas occupé à montrer à un emmerdeur qu'une machoire, ça se brise très facilement avec un petit direct du droit, le brun fait preuve d'une attitude souvent puérile.
Il collectionne les figurines. Toutes sortes de figurines, allant des petits bonhommes de plastique en cadeau dans les boites de céréales aux soldats en résine. Et elles ont toutes un nom. Il semble vivre sur deux plans, entre la réalité et son petit monde de rêve dont il est le seul roi, son univers imaginaire dans lequel tout marche comme il le désire. Il fait partie de ces gens qui arrivent à être émerveillés par un rien, une qualité qui se perd dans un monde remplit de blasés qui pensent avoir tout vu. Un défaut, diraient d'autres. Un mensonge, ajouteraient ceux qui ont subi le séjour à l'hopital classique après un passage à tabac de sa part.
Il ne semble pas préoccupé par les notions de bien et de mal, ce qui en fait finalement quelqu'un de vraiment salaud. Passages à tabac, chantages, enlèvements, si la Bête le désire, il le fera, et celà sans même s'interesser au pourquoi du comment. C'est le type même du soldat dévoué : on ordonne, il obéit -quand il comprend l'ordre, du moins. Et puis, il veut que son employeur soit fier de lui. Il ne le voit pas comme un superieur hyérarchique, mais d'avantage comme une figure de père qu'il faut satisfaire par tous les moyens, qui doit être fier de lui. Le moindre sourire, le moindre "bravo" de ce dernier, et il se sent le plus heureux du monde.

Extrêmement capricieux, s'il n'a pas ce qu'il veut, il peut entrer dans une colère noire. Et le souci, c'est que contrairement aux enfants capricieux, il est plutôt difficile à maîtriser. Les crises de Benji sont plutôt de celles qui font s'écrouler du mobilier et rompre des os. Il est compliqué de le tempérer une fois qu'il s'énerve, et à part la Bête, peu de gens peuvent se vanter d'avoir réussi à le maîtriser. Du moins, sans fusil à flechettes hypodermiques ou gourdin clouté.

Benji' peut être facilement contenté, ce n'est pas quelqu'un de difficile. Il adore manger, et s'il consomme à peu près tout et n'importe quoi, il a une préférence pour la viande rouge et... les choses sucrées.
S'il a du mal à suivre les conversations, et se montre assez peu causant -métier oblige-, il peut devenir un véritable moulin à paroles si on le sollicite en privé sur un sujet qui l'intéresse.

Il y a deux choses qu'il aime réellement en dehors de la bonne bouffe : cogner sur des gens, et baiser. En passant, s'il peut combiner les deux, il est encore plus satisfait. Dangereux, il l'est principalement à cause de ça, de sa grande impulsivité et de son manque de barrières. Il n'a pas peur de se montrer très engageant dans ses avances, et même trop. Parce que c'est évident, lorsqu'on dit "non", c'est souvent qu'on pense "oui" ; il en est convaincu et n'hésitera pas à user de la force pour démontrer par A + B qu'il a raison. Il fait preuve d'extremement de douceur lorsque l'objet de sa convoitise est consentant, celà dit. Il abuse de caresses, de mains baladeuses, de sourires obscènes, à un point que ça en est indécent. Il n'attache pas d'importance aux frontières personnelles. Il rappelle résolument plus un détraqué sexuel qu'un môme lorsqu'il part à la chasse.
Terriblement possessif, lorsqu'il à le coup de foudre -souvent-, il lui faut l'objet de sa convoitise, et vite. Allez savoir pourquoi. Peut-être que ça découle d'une grande frustration lors de son enfance. Ou tout simplement que le fait que son cher employeur ne lui donne pas suffisamment d'affection lui donne l'envie compulsive d'aller chercher de l'amour ailleurs, que ça soit réciproque ou non.
S'il n'a pas de partenaire pour une nuit, il se sent horriblement seul et frustré, ce qui risque potentiellement de le rendre insupportable le lendemain. Il lui arrive de jeter sans plus d'intérêt des personnes avec lesquelles il semblait avoir des relations intimes, se désinteressant assez rapidement d'un jouet pour un nouveau.

Il détèste l'idée d'échouer ou d'être mauvais dans quoi que ce soit, c'est sa grande hantise. Il ne supporterait pas de devoir dire qu'il n'a pas pu réussir une chose qu'on lui a demandée. La critique, il détèste ça. Comme un môme, il remettra irrémédiablement toute faute de sa part sur le dos d'autrui, ou sur le compte d'une cause exterieure. Les moqueries l'insupportent, il hait le fait d'être pointé du doigt. Les félicitations lui sont extremement agréable, il est capable de faire preuve d'une confiance excessive envers les flatteurs.

Il ne prend pas de drogues, et ne fume pas. Il a aussi tendance à éviter l'alcool, bien qu'il lui arrive de boire un verre ou deux à l'occasion.



Friend is a Four Letter Word.
Ben a une dévotion presque aveugle pour la Bête. Il n'a d'ailleurs de respect pour personne en dehors de lui. La plupart des gens le connaissent, au moins de vue, dans la mesure où il fréquente souvent les clubs lorsqu'il ne travaille pas. Il a très mauvaise réputation.
Il y a certaines tensions entre lui et le Chaperon, une vilaine histoire de mains un brin trop baladeuses et d'outrage quelquonque. C'est faux, assurément, car le Grand Méchant loup est pur et candide. Pure calomnie, c'est certain.
Il ne détèste personne en particulier. De toute façon la seule chose qui importe, c'est qu'il obéisse aux ordres, ses goûts personnels passent au second plan.



Code du règlement ?
[OK]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marshare Blitz
Game Masta
avatar

Messages : 337
Age : 23 ans
Occupation : Proprio nevrosé du 108R.


CAN YOU STAND PEOPLE ?
Network:

MessageSujet: Re: Le Grand Méchant Loup.   Ven 29 Mai - 8:01

Tout à fait d'accord pour adobe xp !
J'avais jamais pensé au barman comme arme ~ 
Et puis les cravates à part pour attacher ~ 

VALIDÉ


*donne une figurine à l'effigie de la Bête*

_________________
Je vous en prie, ne m'en dîtes pas davantage. Attendez le rêve comme vous l'a dit la femme au village. Je comprends ce que vous ressentez, mais quand on met les émotions en mot, elles deviennent des mensonges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Grand Méchant Loup.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Grand Méchant Loup. [Isy]
» Qui craint le grand méchant loup ?
» Quand le grand méchant loup s'invite à la fête
» Qui a peur du grand méchant loup, méchant loup, grand loup noir ~ (Alex Inuka)
» Le petit méchant loup...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOOLS WORLD :: ♕ HEADQUARTERS :: ♠ Fiches :: CHANN3l 1mix-
Sauter vers: